Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 12:10

Image-2-copie-1.png

J'annonce la couleur : je vais pas mettre d'ambiance du tout. Car aujourd’hui comme hier, et comme souvent le matin, j’ai le moral en berne. Alors je l’écris. Pouvoir dire mes peines à défaut de les soulager, c’est déjà une petite consolation.

Après une période très tendue ces dernières semaines, je le suis désormais moins, mais je suis de nouveau triste. Je sais bien que je ne devrais pas l’être, qu’il y a des drames bien pires qui se jouent et que je devrais commencer à remonter la pente. Mais c’est ainsi, je ne vois que le verre à moitié vide.

La moindre petite chose me porte aux larmes. Hier, mes doutes et ma foi vacillantes, aujourd’hui la relation à mon homme.

Je trouve en effet que notre relation se dégrade très insidieusement. Il n’est plus celui qui me consolait quand j’allais mal, il est celui qui semble trouver que je m’enferme trop dans la pma, que je devrais penser à autre chose, sortir de tout ça. Penser à autre chose, voilà aussi ce qui me choque de sa part. Car si je suis d’accord avec lui sur le fond : il est bon de continuer de vivre et ne pas vivre que par ça et pour ça. Mais j’ai aussi l’impression, quand il me dit ça, que notre belle histoire, notre désir d’enfant, je suis de plus en plus seule à la porter. J’ai presque même l’impression que son désir est mon désir. Qu’il m’accompagne plus qu’il ne le souhaite pour lui-même (mais peut-être est-ce sa façon à lui de se protéger de la déception ?).

Du coup, s’opère une distance, que mon agressivité à son égard - elle aussi insidieuse - n’est pas pour arranger. Je crois que je lui en veux un peu, sans me l'avoir avoué jusqu'à présent. Peut-être d’avoir passé le cap si vite, d’avoir tourné la page, de vouloir penser et passer à autre chose. Quant au dialogue, il tourne court pour les raisons évoquées ci-dessus : il faut sortir de ça…

Alors je reste seule avec ma tristesse, n’ai plus envie de lui parler, envie de rester seule et qu’on m’oublie.

Dans une semaine nous reprenons les traitements et les piqûres du matin, peut-être que ces gestes que nous avons tant de fois répétés sauront-ils nous renouer ? Voilà en tout cas, un point qui vient s’ajouter à ma liste des points négatifs (cf article précédent) qui ne favoriseront pas l’arrivée de notre petit trésor.

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Chris et Yannick 28/12/2010 16:41


Je pense que c'est encore moins facile pour eux que pour nous, parce que pour eux, la tristesse et les larmes sont invisibles à l'oeil nu ...

Ils ne savent pas ce que nous ressentons, ils ne peuvent savoir ce qu'est la douleur physique des traitements, et le côté psychologique d'un enjeu inexplicable pour nous ...

Alors, j'en ai pris mon partie de lui dire ou tout du moins de lui écrire quand je n'allais pas bien ... et que je me sentais seule à assumer ...

Et bien je m'étais trompée, j'avais juste tiré des conclusions trop hatives sur ce que je voyais ou ressentais ...

Alors le mieux c'est d'en parler ... de crever l'abcès ...

Et encore une fois, tout est une question de regard sur les choses, ... il faut avoir un juste équilibre entre la PMA et la vie de couple, et le reste ...

C'est pas facile, mais c'est aussi protéger sa relation avec son mari ...

Pour te dire, j'ai même pensé le quittes, lui en faire voir de toutes les couleurs pour qu'il me quitte ... mais j'aurai été malheureuse, lui aussi, et on n'aurait rien gagné ni lui ni moi dans
tout cela ...

Alors sois courageuse, essaye de mettre toutes les cartes sur la table, et déduis en ce qu'il y a à en déduire ensuite ... mais pas de conclusion trop hative ... sur ce qui n'est pas dit entre vous
....

Le silence ne veut pas dire aucune souffrance pour lui ...

Voilà, j'espère t'avoir aidé un petit peu, au moins, je te fais part de mon expérience et puis vis ta vie, et si tu n'es pas prete pour ce nouveau cycle de PMA, ne le démarre pas ... attends d'être
prête ... y aller à contre coeur, c'est comme savoir que tout est perdu d'avance ... et je ne suis pas certaine que cela pourrait t'aider, ...

Enfin, fais comme tu le sens, ... écoute au fond de toi ... et puis tiens moi au courant de la suite ...

je suis ton parcours, même si je ne suis pas très présente en ce moment, mais je démarre ma nouvelle activité et j'ai pas eu une minute à moi ...

Je te fais pleins de bizous en tous les cas, je t'envoie pleins d'ondes positives et tout pleins de courage.

A très bientot.


Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/