Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 08:05

 

Non, ce n'est pas ma pma qui carbure à plein régime, pas encore. j'ai tout de même préparé mon mail à Procréatec, mais un peu dans la précipitation, pas bien concentrée, alors je veux revenir dessus. Je traine un peu pour le rendez-vous gyné, mais je sais pourquoi, nous arrivons en décembre, date anniversaire, et je n'ai pas envie de "médical". envie de finir l'année tranquille et sereine, de m'émerveiller de cette période que j'aime, Noël en particulier (mais pas le réveillon du nouvel an). Déjà j'ai pris rendez-vous chez l'ophtalmo le 8 déc, quasi pile un an après la "fameuse" fois, mais il le fallait, car je commence à fatiguer de près, ça se brouille, vive la vieillerie ! Je devrais aussi voir mon généraliste pour des problèmes de constipation (vous êtes pas au petit déj?) et d'hémorroïdes, réjouissant, là je traine la patte, pas envie d'y aller.

En revanche hier, je suis allée au 4e rendez-vous nutritionniste. J'y vais tous les mois. Je voulais perdre quelque sept kilos. Je ne sais plus si j'en ai parlé ici. Je suis partie début septembre de 70,9kg (pour 1m72), pas de surpoids donc, et aujourd'hui mon record (qui date d'hier) est de 65,4 kg, oui c'est précis, mon objectif de départ : 63 kg, le mieux mais pas obligé : 60. Dans l'histoire, le top, ce n'est pas le poids, mais de retrouver une silouhette plaisante, plus légère, de remettre deux slims que j'aimais, de m'aimer mieux. 

Et puis cette nutritionniste ne m'entraîne pas dans un régime compliqué, même si le premier mois était un peu difficile. D'ailleurs, pour elle ce n'est pas un régime, mais plutôt un apprentissage. Elle nous apprend à connaître les règles pour prendre de bonnes habitudes alimentaires (mpm qui a commencé en mai, a lui perdu 17kg, mais il avait de quoi faire...). Ce qui était strict au départ, quantités, aliments, etc, je l'ai intégré désormais. Je sais. Nous travaillons maintenant sur la prise de conscience du corps, de ses besoins. L'objectif est d'arriver à manger de tout, seule, en fonction de ce que me dictera mon corps et non ma tête. Un exercice difficile qui s'apprend dans la durée. 

Hier, donc, selon ses chiffres à elle, j'ai perdu 1,6 kg depuis notre dernier rendez-vous. Elle dit que c'est très satisfaisant. Nos échanges portent désormais sur le travail d'analyse des saveurs. Essentiel. Je lui donne ce que j'ai écrit (petit exercice demandé lors de la dernière séance qui consistait à noter ce que je ressens lorsque je mange), elle le trouve intéressant, même si l'on y voit que je mélange saveurs et textures. Elle trouve très intéressant que je me plaigne d'un aliment - que je mange d'ordinaire sans broncher - parce que je le trouve râpeux, salé, sans goût (blanc de poulet en tranches, sous vide) = prise de conscience importante de mes besoins. 

Pour le rendez-vous du 7 janvier : le prochain exercice consiste à manger dans le calme et noter bouchée par bouchée ce que je ressens (commencer par des crudités, plus facile à faire). L'idée étant d'arriver à déterminer à quel moment mes papilles se referment. C'est lorsqu'on ne sent plus le goût, mais seulement la texture. A ce moment, notre corps n'a plus de besoin. 

c'est un exercice difficile. Il faut le faire dans le calme quand on a faim (c'est-à-dire quand les papilles sont grandes ouvertes). Essayer à plusieurs reprises.

Faire cet exercice permet d'apprendre à renouer avec les besoins qu'exprime le corps et ne plus manger en fonction de la tête..
Si l'on parvient à être à l'écoute de son besoin corporel, on peut finir par manger de tout, on ne grossira pas, on sera dans le vrai besoin. On ne sera pas tentés de manger trop, on saura s'arrêter quand on n'aura plus faim.
Mais c'est un long entraînement car nous ne savons plus manger "à la demande du corps", c'est souvent la tête qui parle (avec son lot de culpabilités etc.). Je trouve intéressant de travailler là-dessus, et déjà, je m'aperçois que je n'avale plus n'importe comment, je trouve mes besoins plus sains, plus exigeants aussi. Je suis moins en demande de sucré, je salive moins, voire plus du tout, devant certains plats, mais ne culpabilisr plus non plus face à une crèpe fourré de compoté de pommes chaudes avec caramel, j'en garde au contraire un énorme souvenir de plaisir gustatif. MIAM !!

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com - dans VRAC en vrac
commenter cet article

commentaires

Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/