Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 08:05

 

Non, ce n'est pas ma pma qui carbure à plein régime, pas encore. j'ai tout de même préparé mon mail à Procréatec, mais un peu dans la précipitation, pas bien concentrée, alors je veux revenir dessus. Je traine un peu pour le rendez-vous gyné, mais je sais pourquoi, nous arrivons en décembre, date anniversaire, et je n'ai pas envie de "médical". envie de finir l'année tranquille et sereine, de m'émerveiller de cette période que j'aime, Noël en particulier (mais pas le réveillon du nouvel an). Déjà j'ai pris rendez-vous chez l'ophtalmo le 8 déc, quasi pile un an après la "fameuse" fois, mais il le fallait, car je commence à fatiguer de près, ça se brouille, vive la vieillerie ! Je devrais aussi voir mon généraliste pour des problèmes de constipation (vous êtes pas au petit déj?) et d'hémorroïdes, réjouissant, là je traine la patte, pas envie d'y aller.

En revanche hier, je suis allée au 4e rendez-vous nutritionniste. J'y vais tous les mois. Je voulais perdre quelque sept kilos. Je ne sais plus si j'en ai parlé ici. Je suis partie début septembre de 70,9kg (pour 1m72), pas de surpoids donc, et aujourd'hui mon record (qui date d'hier) est de 65,4 kg, oui c'est précis, mon objectif de départ : 63 kg, le mieux mais pas obligé : 60. Dans l'histoire, le top, ce n'est pas le poids, mais de retrouver une silouhette plaisante, plus légère, de remettre deux slims que j'aimais, de m'aimer mieux. 

Et puis cette nutritionniste ne m'entraîne pas dans un régime compliqué, même si le premier mois était un peu difficile. D'ailleurs, pour elle ce n'est pas un régime, mais plutôt un apprentissage. Elle nous apprend à connaître les règles pour prendre de bonnes habitudes alimentaires (mpm qui a commencé en mai, a lui perdu 17kg, mais il avait de quoi faire...). Ce qui était strict au départ, quantités, aliments, etc, je l'ai intégré désormais. Je sais. Nous travaillons maintenant sur la prise de conscience du corps, de ses besoins. L'objectif est d'arriver à manger de tout, seule, en fonction de ce que me dictera mon corps et non ma tête. Un exercice difficile qui s'apprend dans la durée. 

Hier, donc, selon ses chiffres à elle, j'ai perdu 1,6 kg depuis notre dernier rendez-vous. Elle dit que c'est très satisfaisant. Nos échanges portent désormais sur le travail d'analyse des saveurs. Essentiel. Je lui donne ce que j'ai écrit (petit exercice demandé lors de la dernière séance qui consistait à noter ce que je ressens lorsque je mange), elle le trouve intéressant, même si l'on y voit que je mélange saveurs et textures. Elle trouve très intéressant que je me plaigne d'un aliment - que je mange d'ordinaire sans broncher - parce que je le trouve râpeux, salé, sans goût (blanc de poulet en tranches, sous vide) = prise de conscience importante de mes besoins. 

Pour le rendez-vous du 7 janvier : le prochain exercice consiste à manger dans le calme et noter bouchée par bouchée ce que je ressens (commencer par des crudités, plus facile à faire). L'idée étant d'arriver à déterminer à quel moment mes papilles se referment. C'est lorsqu'on ne sent plus le goût, mais seulement la texture. A ce moment, notre corps n'a plus de besoin. 

c'est un exercice difficile. Il faut le faire dans le calme quand on a faim (c'est-à-dire quand les papilles sont grandes ouvertes). Essayer à plusieurs reprises.

Faire cet exercice permet d'apprendre à renouer avec les besoins qu'exprime le corps et ne plus manger en fonction de la tête..
Si l'on parvient à être à l'écoute de son besoin corporel, on peut finir par manger de tout, on ne grossira pas, on sera dans le vrai besoin. On ne sera pas tentés de manger trop, on saura s'arrêter quand on n'aura plus faim.
Mais c'est un long entraînement car nous ne savons plus manger "à la demande du corps", c'est souvent la tête qui parle (avec son lot de culpabilités etc.). Je trouve intéressant de travailler là-dessus, et déjà, je m'aperçois que je n'avale plus n'importe comment, je trouve mes besoins plus sains, plus exigeants aussi. Je suis moins en demande de sucré, je salive moins, voire plus du tout, devant certains plats, mais ne culpabilisr plus non plus face à une crèpe fourré de compoté de pommes chaudes avec caramel, j'en garde au contraire un énorme souvenir de plaisir gustatif. MIAM !!

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com - dans VRAC en vrac
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 07:35

 

Ce we, je suis passée sur mon autre blog pour y déposer un moment "création" (extrait ci-dessous). J'étais d'humeur joyeuse avec mon petit bazar sur la table, même si pour finir j'ai peu fait. Qu'importe, c'est un signe de renouement avec une partie de moi-même, celle qui se plaît à bricoler sans avoir jamais confiance en ses capacités...

 

Ce week-end, j'avais aussi pour projet de me replonger dans le dossier Procreatec que la clinique espagnole m'avait envoyé l'été 2011. L'année dernière, après l'avoir reçu, j'ai fait une dépression, je sais aujourd'hui que ce n'était pas l'effet pma mais bien un sale truc dans la tête. Conséquence, je n'ai jamais vraiment regardé complètement ce dossier que j'avais trouvé néanmoins très complet. Et l'échange mail que j'avais eu était m'avait conforté dans mon choix de cette clinique. Je pense que c'est une bonne idée de revoir un peu tout ça avant mon rendez-vous avec la chirurgienne mercredi. Bien sûr, on ne pourra en discuter qu'à la condition que mes résultats soient bons, mais je n'arrive pas à me dire que ça peut revenir, ça me semble impossible, je sais que ça l'est, mais je me dis : "pas tout de suite, pas maintenant, j'ai des choses à vivre, pas à me prendre la tête (c'est le cas de le dire) avec une nouvelle merde". Alors je pars confiante avec des projets d'échanges pma, même si, bien sûr, mercredi je serai bien moins sûre de moi.... (Et j'en connais une autre qui sera elle aussi dans le même état, je pense à toi Em)

 

 

 

Extrait du post de samedi 10 nov 


http://bulledelumiere.over-blog.com/       

link

 

Je suis d'humeur festive, envie de faire des cadeaux, de les préparer avec amour, de penser à ceux que j'aime...Noël me convient pour ça tout comme le nouvel, où les très proches reçoivent chaque année une petite carte concoctée maison, c'est mon truc à moi. Une année, ç'avait donné ça, c'était assez basique (je n'ai pas fait de photos chaque année...)

Image-25.png

 

C'est d'autant plus important cette année que l'année dernière, le jour où je suis partie pour mes achats de Noël, j'avais rendez-vous avant chez l'ophtalmo et me suis retrouvée à l'hôpital. Donc pas de vrai Noël ni de nouvel an et encore moins de cadeaux à faire et préparer... 

 

 

 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com - dans VRAC en vrac
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 10:10
J'ai l'impression que la pluie nous accompagne tous en ce pont de la Toussaint où que nous soyons... Mais lorsqu'on est loin de chez soi, c'est encore plus déprimant. Impossible de profiter de la campagne. Je me rabats sur la lecture, livre, magazines, livres de cuisine. J.ai réussi à connecter l'iPad au wifi de beau-papa, ce qui me relie aux blogs, à Marmiton, à fb, mais, est-ce la distance, le contexte différent ? j'ai plutôt envié d'autres choses...

Hier, nous avons fait une virée au méga supermarché du coin : je suis toujours fascinée par l'immensité des rayons qui me tournent la tête, l'abondance de tout. Pourtant, nous nous laissons happés, peu habitués à ce genre de surfaces, à tout ce choix...: je traine au rayon papeterie parce que crayons et stylos, j'adore, je découvre les rayons jouets déjà en place, pense à ce qu'il me plairait d'offrir à mon petit trésor, mais tout est criard, en plastique, et synthétique, je suis sûre que je serais énervée que mon petit soit attiré par cette médiocrité. Je pense aussi à l'enfant que j'étais et avoue que j'aurais tout autant adoré... Au final dans notre caddie, pas mal de bêtises, et quelques trouvailles :
De la confiture de noix de coco (trop sucré, c'est sûr, mais peut-être pas mal pour faire mes yaourts)
Un joli ensemble lingerie aux motifs japonisants
Les casseroles empilables que je cherchais depuis longtemps

En rentrant, j'ai mis mon homme en cuisine, il pestait contre la boulangère qui n'avait plus de gougères (ces petits choux salés au gruyère : une tradition ici, à laquelle mpm tient) je lui propose alors de les faire pour lui, j'en ai déjà fait et c'est simple. Puis finalement, je l'invite à les faire lui-même.
Pour finir, bonne idée, car il s'est autant régalé à les préparer, à les voir gonfler, qu'à les déguster et elles étaient délicieuses, c'est vrai

Allez, voici la recette pour 6 gros choux :

GOUGÈRES

25cl d'eau
100g de beurre
100g de farine
4 œufs + un jaune
150g de gruyère râpé
Sel/poivre

Préchauffer le four à 200°c (therm.6/7)
Porter à ébullition l'eau avec le beurre coupé en morceaux.
Hors du feu ajouter d'un seul coup la farine et mélanger énergiquement pour former une boule de pâte sèche,
À feu très doux, incorporer maintenant les œufs, un par un.
Ajouter ensuite le gruyère puis le sel (une petite cuil à café) et le poivre
(On peut ajouter de la noix de muscade)
Laisser tiédir un peu
Sur une grille couverte de papier sulfurisé, former une couronne ou des boules
Badigeonner de jaune d'oeuf (pas obligé, juste esthétique)
Enfourner pour 30 mn sans ouvrir le four
Elles doivent être gonflées et joliment dorées.
L'extérieur sera croustillant et l'intérieur moelleux avec un bon goût de fromage.

Je ne peux pas ici ajouter les photos mais si j'y pense...

Aujourd'hui, monsieur a décidé d'en refaire. Bonjour le régime...

Moi, je glandouille au lit ! Je vais dessiner je pense, peut-être cuisiner aussi, mais avec belle-maman à côté qui commente et sait toujours tout mieux que les autres (ah bon, vous faites comme ça) mais reconnaît qu'elle n'aime pas cuisiner, je me sens observée, ça me saoûle.
En fait, je m'ennuie ferme, mais j'essaye de ne pas céder à la morosité et à la râlerie, d'apprécier la journée qui m'est donnée et de vivre au ralenti, ce qui n'est pas si mal dans nos vies de dingue (tiens mon chat vient me rendre visite)
Quoi qu'il en soit, j'aurais quand même préféré rester à Paris. Mais mon mari est heureux lui, il est bien ici et ça me fait du bien de le voir ainsi. Pas envie de lui gâcher son plaisir. Brave épouse que je suis ;-))
Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com - dans VRAC en vrac
commenter cet article
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 08:46

Image-1-copie-26.png

 

Ayé !!! C'est fait !! J'y suis !! Depuis vendredi soir je suis en vacances pour trois semaines.



PREMIER JOUR PARISIEN

Si je fais abstraction des derniers examens médicaux qui polluent un peu et reculent ce départ, je commence à me réjouir… D'autant que le premier jour, passé avec Fabi a été très réussi : déjeuner, visite au Louvre, pause starbuck (une 1re pour moi...) Excellente journée. Et puis j'ai enfin pu découvrir le goût du coquelicot... Ce qui m'intriguait...

 

 

OCCUPATIONS DE VACANCES

Je réfléchis maintenant à ce que j’ai envie de faire pendant ces trois semaines, car, comme nous ne partons pas vraiment « en vacances » mais nous déplaçons seulement dans notre campagne, il faut que je m'occupe : marcher avec mes bâtons, nager à la piscine moche de la ville d’à côté, kayak en rivière, si le corps suit... Sinon, me remettre à mes mosaïques, laissées en plan il y a un moment, broderie pour la détente (j’oublie tout), un peu de dessin, délaissé lui aussi depuis pratiquement le début de la pma…

lire le tas de romans, j’ai fait une razzia à la bibli, et puis j’ai prévu de lire la prose de Plume, mais à la campagne, n’ayant pas internet en wifi, ça sera un peu compliqué.


 

 

PETITE SEMAINE DANS LES LANDES

Je prévois plutôt ça pour la 2e partie de mes vacances :

Une semaine chez mes amis (en célibataire) dans le sud-ouest : ça me brise le cœur de me séparer de mon homme, mais je crois que ça me nous fera un bien fou. Avec plus de bonheur à se retrouver, et le plaisir de retrouver mes amis... Et puis, là-bas, je pourrais me connecter sans problème. 

Et manger des trucs de folie : tout est fait maison chez eux : les jambons, le confit, les légumes du jardin, tout est à tomber par terre, jambon pipérade, confit de canard, légumes farcis, planchas... 

 


 

RÉFLEXIONS PMA

Mais avant ça, nous aurons, je l’espère, décortiqué notre avenir avec mpm : parlé boulot, ça c'est sûr, mais aussi bb et fiv do. Et j’espère que nous y verrons plus clair, que nous arriverons à construire quelque chose…

Hier, d'ailleurs, il m'a sorti une phrase maladroite mais qui signifiait tout de même que ce projet enfant n'est qu'en arrière plan mais il est bien là. 

Nous étions dans la salle de bain côte à côte et lui regardait sa tête : "t'as vu la tête énorme que j'ai !" "regarde à côté de la tienn", "viens, mets-là à côté, regarde !" "Quelle tête il va avoir notre bébé, la tienne ou la mienne? " Ben, la tienne mon chéri. Ou celle d'une inconnue. En tout cas, pas la mienne... 

Il s'est excusé platement. Me disant : "ça t'embête?". Notez la remarque un peu bête et molle.

"Nan, ça me réjouit !!" Bien sûr que ça m'embête mon amour mais pas autant que de ne pas avoir d'enfant. Je ne lui en veux pas. Il n'a pas toutes ces réflexions. mais il faudrait bien qu'il les ait quand même un minimum, je ne suis pas sûre qu'il réalise les enjeux, je crois qu'il prend ça à la légère, et aussi parce qu'il n'a pas l'esprit libre pour y réfléchir autrement.

 

Ce soir, rendez-vous avec ce gynéco spécialisé. Ce n'est pas sûre qu'il puisse venir. j'attends beaucoup de ce rendez-vous et prévois sûrement un article ou un édit. 

 

 

Et vous mes belles ? Qu’allez-vous devenir pendant ces trois semaines ?

Je ne serai pas là souvent pour vous lire, je pense bien quand même me ménager des petites pauses blog, mais j’ai aussi envie aussi de me couper, pas de vous, ça c’est impossible, mais de ce rythme surtout ! 

Sinon, comme tous les lundis, j'ai reçu la lettre matin magique, elle nous concerne en quelque sorte... Extrait :

 

 

«La clé de tout est la patience. On obtient une poule en couvant des oeufs, pas en les écrasant.»
— Arnold H. Glasgow

Vous y avez pensé, vous l’avez imaginé dans les moindres détails, vous l’avez choisi… Vous êtes déterminé à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour l’avoir. La vision que vous en avez est si claire que vous pouvez presque le sentir, l’entendre et le palper. Vous êtes prêt, vous le voulez plus que tout au monde… Mais pourquoi diable ne s’est-il pas encore présenté ? 

Le «il» auquel je fais référence peut désigner n’importe quoi. Peut-être est-ce pour vous un emploi, un projet passionnant, un ami, un partenaire de vie… Dans tous les cas, le fait demeure que la planète Terre n’en est pas une sur laquelle on obtient instantanément ce que l’on désire; il y a un décalage entre le moment où l’on a une idée et celui où elle se concrétise. Ce délai est parfois très court, parfois très long… mais toujours présent. Même les graines que l’on sème dans notre potager ne germeront pas – du moins, pas visiblement – avant un moment. 

Les périodes d’attente sont donc, en quelque sorte, inexistantes. Il s’agit en réalité de périodes de croissance, de guérison, de développement, de consolidation. Pendant ce qui nous apparaît être un délai indésirable, on se transforme en ce que l’on doit être pour vivre ce que l’on aspire à vivre… Notre cœur, notre corps, notre être entier entrent graduellement en résonance avec ce qui est en devenir. Oh, on aimerait pouvoir pousser la nature, bien sûr… mais on ne ferait que retarder le processus en s’impatientant. Le stress étouffe la vie et ralentit le mouvement. 
créer un climat sain et équilibré permet à la vie de circuler. Et rire. Et aimer. Et vibrer. Et en profiter pour faire le plein d’énergie, aussi… 

Sur ces belles paroles, et bien que je sache pertinemment que certaines diront - à raison - "merde ça suffit l'attente!", je vous embrasse de tout coeur, Emily, je pense à toi, et vous espère de bonnes vacances si vous partez...


Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com - dans VRAC en vrac
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 09:52

Cet article est dédié à Fabienne 

 

 

Image-9-copie-3.png

Toutes mes pensées sont avec toi ma fabi,

je souhaite que ton courage,

ta ténacité forment enfin

aujourd'hui de beaux embryons

pour que demain une grossesse te rende

enfin heureuse

pour que dans quelques mois

vous teniez à deux cet enfant

dans vos bras

enfin.

 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com - dans VRAC en vrac
commenter cet article

Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/