Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 15:31

Ce devait être le dernier examen, mais il se fera en deux temps :

1re partie ce matin (les lombaires) : hernie discale confirmée... 

je ne fais donc pas (seulement) dans le psychosomatique, j'ai un truc et il y a donc peut-être des solutions pour me soulager,

mais ça me soulage pas du tout de savoir que j'ai un truc... 

RV vendredi avec mon médecin avant son départ en vacances. D'après le "scannerologue", c'est une "petite" hernie discale. Mais moi, avec mes douleurs qui durent depuis des années, je m'interroge quand même... 

We'll see... 

2e et dernier scanner mardi 26 à 8 h (et hop, encore obligés de retarder le départ en vacances... )

Mais faut c'qu'il faut n'est-ce pas. 

Après, je veux la paix !!!

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 15:59

broderie-earlybird.jpg


La broderie ça me délasse, c'est ma méditation...

 

Mes douleurs récentes ont mis au jour un problème récurrent : des peurs fortes, un mal être, un malaise, la totale... 

Depuis novembre dernier et sa fausse couche, je n'ai fait qu'enchaîner les déceptions en pma, mais en parallèle, la situation au travail est devenue de plus en plus catastrophique et avec juin et le tec, il m'a fallu envisager la fin de la pma telle que je l'imaginais pour passer au don et à tout un nouveau monde. Ces événements n'ont rien de réjouissant en eux-mêmes, mais ils n'ont rien non plus d'insurmontable. Mais avec le stress et la fatigue cumulés, ça n'a pas aidé. D'autant que je suis inapte à les surmonter... 


Je me sens totalement démunie, j'ai l'impression d'avoir en face de moi une montagne noire, un tsunami, j'ai l'impression que ma vie s'écroule et que je n'ai aucune prise sur rien, le sentiment que tout m'échappe, que ma vie m'échappe, que je me perds, que je me noie, que je n'arriverai pas à remonter la pente, que je n'ai aucune arme, aucun moyen de maîtriser quoi que ce soit. Voire que j'ai raté ma vie... Et je la rate effectivement à croire tout ça... Quelle tristesse... 

 

Le problème est là : ce ne sont que des impressions et elles me tétanisent, elles ne sont pas la réalité et pourtant elles m'empêchent d'agir, de réagir, de vivre tout simplement. Alors oui, j'en avais plein le DOS, oui, je suis incapable de porter quoi que ce soit à bout de BRAS, oui, mon bas ventre devenait du plomb...

 

Un matin, j'ai compris pourquoi. Ou en tout cas une partie du pourquoi, ou en tout cas, le pourquoi que je m'imagine. Il n'y aura qu'avec un psy que je pourrai aller plus loin, mais déjà je sais ce qui me fait peur, ce que je refuse, ce que je suis incapable d'accepter :


Je suis incapable d'accepter la séparation, le deuil,

je suis incapable de tourner une page, en colère quand la vie décide pour moi... 


J'ai accepté avec bonheur la pma, car c'était notre choix qui ouvrait des solutions là où il fallait faire le deuil de l'enfant à venir. J'ai accepté les traitements, vaillamment. Mais ensuite, j'ai perdu mon petit trésor, puis j'ai perdu un peu la foi avec. J'ai dû envisager autre chose, tourner la page de la pma et ouvrir un nouveau chapitre, celui du don, mais trop brutalement. Parallèlement, nos mois d'inquiétude au travail se sont transformés en certitudes de catastrophe... Nouveau choc, nouvelle page à fermer : plus de dix ans dans la même société et le chapitre va se clore. J'arrive pas à digérer tout ça. 

Quand je pense à ces événements, je me vois comme une petite fille apeurée, tétanisée, je suis alors la petite fille qu'on a retiré à ses parents, qui a dû affronter une autre vie, qui ne souvient pas du choc mais qui a dû le vivre, c'est sûr... 

Si j'ai peur de la maladie, peur de perdre les gens que j'aime, ce n'est que pour ça. Je vis dans l'affectif, je me construis à travers la relation aux autres et je ne me construis pas entièrement moi-même. Le faire serait me renvoyer à ma solitude, à notre condition d'humain nous naissons et mourrons tous un jour, SEULS. 

J'ai compris tout ça aussi depuis longtemps à vrai dire, mais je n'y associais pas nos événements récents. 

 

Il y a aussi un autre facteur important dans tout ça : mon inertie totale ! Avant de rencontrer et de travailler avec mon mari, j'ai eu une petite vie quand même, j'ai fait mes choix, j'ai pris des décisions, dont celle, pas simple du tout, de quitter mon précédent petit ami (et toute la famille que je m'étais recréée avec ...) je suis partie à l'étranger, j'ai travaillé de petits boulots, et je n'ai pas le souvenir d'avoir été si fragile. 

Mais depuis que je vis avec mon mari (qui je le rappelle est bien plus âgé que moi), je me suis laissée porter par la vie, par le confort. Oh pas tout le temps, car il a fallu 10 ans à monsieur pour m'accepter dans son existence et me présenter à ses parents... J'ai donc quand même consacré dix ans à croire que quelque chose était possible entre nous et heureusement que oui ! Donc de 25 à 35 ans, je me suis accrochée à lui avec l'espoir qu'il finirait par envisager autre chose qu'une relation supposée éphémère... Autour de la trentaine, j'ai fait une tentative bébé et je me suis ramassée...

A la mort de mon père, les choses ont complètement changé. Monsieur est devenu très accro, il a fallu qu'il me présente sa mère dans la semaine et il a radicalement évolué. Mais pendant ce temps, au fil des ans, je devenais aussi dépendante de cet homme, j'ai fini par trop le laisser faire. C'est de ma faute, mais c'est de la sienne, car il est toujours "décideur" pour tout. Alors je n'avais plus à prendre tant que ça d'initiatives.  Même si c'est pourtant moi qui suis à l'origine de nos grands tournants : le projet bb, le mariage. Mais au quotidien, c'était lui. Et c'était sûrement très confortable pour moi de me laisser porter. Mais c'était aussi un grand danger. 


La preuve, aujourd'hui, je suis incapable de me bouger les fesses, enfin, ça va revenir, mais là, j'ai dû mal quand même, je suis incapable de me projeter dans l'avenir parce que j'ai cette poisseuse impression qui me colle que j'ai loupé quelque chose.

il va me falloir réagir. Quand, comment, il est peut-être un peu tôt encore pour le dire, je prends juste conscience de tout ça.

 

Je dois réinventer ma vie. Construire un nouveau couple peut-être où je serais moins dépendante et lui plus confiant, et peut-être qu'il nous faut ça pour avancer. 

J'ai toujours cru qu'il ne tient qu'à nous de voir les choses comme nous le voulons. Mais ce n'est pas si simple. Parce que nous voyons avec des yeux d'enfants aussi. Nous restons à jamais ce que nous avons été et il faut bien apprendre à grandir avec cet enfant et lui accorder sa juste place. Pour le moment, l'enfant que j'étais est trop présente. Elle m'empêche de grandir.  


A moi de croire pourtant que nous allons surmonter cette crise au boulot pour construire autre chose qui nous donnera plus de satisfaction, à moi de croire que nous pouvons être des parents formidables (à défaut d'être de jeunes parents), il faut juste que je retrouve confiance en moi, en la vie. Mon mari souffre beaucoup en ce moment, mais il croit en un avenir différent et meilleur, il croit en nous, en lui.

 

Je veux croire en moi maintenant parce qu'en lui je crois depuis longtemps... 


Image-4-copie-2.png

Pour Mirandoline    

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 20:42
Marie-claire a sorti un article sur nous.
Je l'ai lu en diagonale mais avec une étrange émotion.
Comme gênée, comme mise à nue.
Puis j'ai arrêté.
Je n'ai pas aimé qu'on nous prenne pour des malades acharnées...
Faudra que je le relise.
Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 13:00

 

Tout va bien !

J’ai un petit foie bien régulier, j’ai rien au pancréas, il est nickel, ni reins aux rien…

A cet examen, tout est parfait. OUF de OUF… Merci mon Dieu !

La suite : revoir le médecin car il y a peut-être quand même, sûrement, un problème digestif.

A moins que ce ne soit les ovaires ? l’utérus ? il faudra que je parle de ça.

Et puis mon problème au bras reste entier.

Mais ça fait du bien d’avoir éliminer cette trouille…

Merci encore les filles de votre soutien parce que franchement, ça m'a aidé de vous lire, ça m'a aider d'aller chez vous, pour vous lire... Merci merci merci !!!

Alors certes, j'ai toujours mes douleurs, mais bon, j'avance. Et je réfléchis aussi au pourquoi, au comment... Serait-il possible que ce soit juste un coup de : "je sature, j'en ai plein le dos, j'arrive pas à digérer...", ça se peut. J'étais comme ça avant de faire ma dépression, mais en même temps, je trouve bien de chercher des causes pathologiques... 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 14:06

Dans ma petite tourmente du moment, un instant de bonheur... Un précieux cadeau que j’ai reçu aujourd’hui. Merci à toi !!

 

photo-copie-2.jpg

San Gerardo, le saint patron italien de la maternité, des mères, des enfants à naître…

 

Il vient à point nommé me rappeler qu’on ne doit pas perdre de vue ses rêves…

Et j’en profite pour le partager avec vous toutes, mères bientôt, mères à venir,

Ici, amies fidèles, drôles et courageuses… 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 12:33

 

Epiques, ces rendez-vous…

Réveillée à 5h (bah, oui, je dors mal…), il m’est venue une lumière : « c’est l’examen radio qui a été annulé hier soir, pas l’écho… J’ai peut-être quand même rendez-vous finalement ? »

8h : dans le doute, je reste à jeun et j’appelle la clinique. On me dit qu’en effet, j’ai peut-être bien rendez-vous mais qu’il faut rappeler vers 8h45

8h45 : ça sonne dans le vide.

8h50 : je rappelle le standard : il me conseille de venir mais n’arrive à joindre personne.

9h : je suis dans le bus

9h20 : j’arrive. Finalement, c’est l’écho qui est annulée ! Pas la radio : « on peut vous la faire si vous voulez, vous ne serez pas venue pour rien. » Ouaip…

9h25 : radio de la colonne. Je vois des bouts de mon squelette sur un écran de télé…

10h10 : Résultats : « une bonne nouvelle » : me dit le radiologue, « on ne décèle rien ». Et une moins bonne quand même. Le radiologue, compte tenu des douleurs que je décris, suggère que je passe un scanner (mon médecin le suggérait aussi...), il soupçonne une hernie discale : rien de sûr. Quézaco une hernie discale ? Non je ne vais pas sur google, enfin si mais juste pour vérifier l'orthographe et regarder la définition, pas plus. 

Image-2-copie-15.png

 

Retour à l’accueil pour mes futures réjouissances :

demain à 10 h pour l’écho

19 juillet à 8h20 pour les deux scanners…

  

 

 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 20:25

Dégoûtée je suis... La clinique a appelé, ils ont décalé mon rendez-vous de 24 heures. Bon, ça va, c'est pas énorme, mais je me serais bien passée de 24 heures de stress supplémentaires... 

Du coup, comme j'ai des gentilles copines qui m'ont dit que je pouvais me lâcher, je me lâche, parce que j'étais partie pour juste donner le résultat demain, mais là, le stress remonte. 

Je vais me refaire un xanax ce soir + la respiration yoga de plume. 

En attendant, ça cogite dur et c'est normal, parce que j'ai vraiment une douleur, comme une pointe à l'intérieur, et quand j'appuie fort à un endroit c'est hyper sensible et le truc c'est que je me demande ce que c'est. Et le truc, c'est que c'est pas récent non plus...

J'en ai parlé ce we à ma belle-mère (86 ans) que j'adore, avec elle, tout a l'air simple, elle est jamais stressée, elle est mon modèle de "bonne nature", je voudrais lui ressembler... Elle m'a dit : "oui, alors là, il y a le foie, et là, il y a le pancréas et là, la vésicule (petits gestes avec ses mains) alors, vous avez peut-être un problème au foie, vous avez peut-être une allergie à quelque-chose, mais c'est pas grâve sûrement, ils vont vous dire, vous devrez peut-être faire un régime (oui, elle me dit "vous" bm). Et ça façon de dire tout ça, ça me calmait, mais bon, ça n'a pas suffit quand même... 

En gros je rumine ça : Soit, c'est mon problème de dos qui fait pression sur le reste (j'y crois moyen, mais j'ai quand même le dos bien coincé), soit c'est vraiment un truc au pancréas ou ailleurs. Quant au bras, la douleur peut-être vive, mais très irrégulière...

En plus, en troisième option, si jamais ils trouvent rien, j'ai droit à un scanner...

Je suis vraiment concon avec tout ça, mais bon ça fait du bien de se lâcher et ça vous donne une idée de mon niveau de courage...

Je sais que tout ça, faut pas y penser, mais c'est plus fort que moi. Par moments, ça va, je gère plutôt pas mal mais à d'autres, ça va pas du tout. Enfin, je commence à être moins stressée que ce we quand même. Même si, (bon, là je vais rentrer dans des trucs pas glamour) quand je vais aux toilettes, je ne peux plus pousser normalement, et ça ne ressemble pas à un problème de constipation, c'est différent. Alors pareil, est-ce que c'est le dos qui me fait un blocage partout ou autre...

A côté de ça, pour mon petit mari, c'est de pire en pire... Une vraie cata, je crois que nos bouleversements vont arriver plus tôt que prévu... Alors notre projet bb... A quand ?  comment ? Une énorme inconnue là encore mais qui passera après la tempête que nous allons devoir affronter. J'en suis malade car son entreprise, c'est une grosse partie de sa vie, et c'était aussi, son avenir pour la retraite... Il est en pleine effervescence à réfléchir aux meilleures options alors, bof là aussi dans notre vie... 

Je compte sur l'été pour nous éclairer, faire des choix. Mais quel drôle d'été nous allons passer. Allez courage !!

 

En plus, très peu de fleurs au jardin fabi ...

Notre gros plan de lavande quand même

Image-2-copie-14.png

ET mes plans de tomates cerise qui se portent bien eux...

 Image-3-copie-7.png

 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 17:50

J’ai vu le médecin ce matin, mon généraliste pour des douleurs en différents endroits (bas du dos, ventre, bras/épaule).

Il m’a prescrit deux examens : une échographie pour le pancréas, une radiographie du rachis (colonne vertébrale), et après éventuellement un scanner. Il ne sait pas, mais pense que mes trois problèmes peuvent être liés. Je ne l’aurais jamais imaginé (du coup, je cogite, ça fait tellement longtemps que je me traine certaines de ces douleurs…)

Ce pourrait être :

Soit une compression à un niveau de la colonne en bas, qui irradie et genère toutes les autres douleurs,

Soit un problème au pancréas… (cette option-là ne me dit rien qui vaille et me fait flipper au possible…)

C’est bête, je sais, je devrais me raisonner, attendre les examens.

Mais je n’y arrive pas. D’autant que mes problèmes, je me les traine depuis un moment.

D’autant que je ne suis pas très bien en ce moment par ailleurs avec la pma…

Après le déjeuner, je n’ai pu m’empêcher de faire un tour sur le net, et j’ai lu en effet qu’un problème au pancréas pouvait générer des douleurs dans l’épaule et l’omoplate… (ce qui est mon cas !!!)

En même temps, je sais que je suis tellement pas bien en ce moment qu’il m’en faut très peu pour paniquer. Je devrais pas publier cet article, garder pour moi cette angoisse.

Mais mon mari est loin de moi pour le moment et je me sens perdue, tellement ridicule aussi de paniquer comme ça…  Oui, je suis hyper hypocondriaque…

Du coup la pma, là tout à coup, ça me semble vraiment accessoire…

Une dernière pensée pour Mes Espoirs, parce que j’ai honte de moi, parce qu’elle est -ou a été- sur le billard aujourd’hui, parce qu’elle est la leçon de vie que je ne suis pas… 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 07:49

"Je vois qu'un nouveau chemin..." Etoile filante

"C'est chouette de passer par ici" Bridge

"Je te lis et suis ton cheminement" Lili

"Un article plein d'optimisme" Emily

"Ca fait plaisir de te lire comme ça" Lily ...

On dirait une pub pour un film merveilleux...

Ce sont en fait les débuts de vos com' sur mon dernière article :optimisme et espoir en étaient les maîtres mots...

Je suis face à mon écran et j'hésite à donner la suite de l'histoire...

 

A vrai dire, j'ai bien du mal à garder le cap. La destination me semble si lointaine... Je suis de nouveau dans une période de flottement, de doute. Doute plus fort encore car je me demande si c'est pas complètement dingue de faire tout ça. Si je devrais pas laisser tomber et reprendre ma petite vie peinarde. Et puis, je me remets à penser que ce serait trop triste de passer à côté, qu'on n'est peut-être pas si loin, que mon mari, je le vois bien, en a un désir profond.

 

Mes doutes, cette attente passe par des périodes pas terribles. Ce week-end, j'étais mal, beaucoup de pleurs

 

" comment je vais occuper ce vide ??? "

 

MPM m'a proposé de sortir, de faire les soldes, de nous changer les idées, j'en avais un peu envie à vrai dire, mais comme ce n'est pas le moment, je n'osais pas. On a fait un achat utile pour monsieur : des chaussures de week-end et un achat inutile pour moi : des chaussures de "dame", avec talon, très chic, voici la photo

 

photo-copie-1.jpg

ça n'aura pas suffit à me regonfler hélas.

 

Et quand je vais mal, j'ai mal dans mon corps. J'ai des douleurs chroniques qui se réveillent et finissent par m'angoisser et l'angoisse accroît mes douleurs... le cercle infernal. j'ai donc mal dans le bras jusqu'à l'épaule, j'ai mal dans le bas du dos (genre sciatique), j'ai mal dans le bas ventre (genre digestif??). je passe sur ma nuque bloquée de mars qui reste sensible... je vais donc prendre un rendez-vous chez le médecin pour tout ça, pour me détendre. D'autant que je n'arrive plus à aller à la gym puisque les douleurs se ravivent recercle infernal... Et j'arrête pas de me plaindre... C'est juste mon mal être qui s'exprime ainsi je le sais.

 

 

A part ça en pma ? 

Il faut que je veille les filles à pas sombrer ! J'ai encore trois semaines avant les vacances et si je tourne en rond pendant les vacances, ça va pas aller non plus...

 

Je mets un peu la pma en stand by, j'arrête de penser, enfin j'essaye. Je vais quand même voir des copines d'infortune cette semaine et ça va me faire du bien de parler. et puis Je vais voir un spécialiste le 25 juillet, je vais avoir un autre avis.

 

D'autant que j'ai repensé à gyné belle et à notre dernière visite : à la fin de l'entretien, je lui avais dit que j'avais mal dans le bas ventre, je me sentais pesante. Elle s'est exclamée "non, ce n'est pas possible, tout vos examens sont bons, ça s'est bien passé", j'ai été étonnée et un peu soufflée qu'elle soit si affirmative, j'ai eu envie de lui dire "soit, mais c'est peut-être autre chose". J'ai pensé, elle est médecin quand même, et puis je me suis dit, visiblement ce n'est pas son problème. D'ailleurs elle devait me prescrire une écho pour me rassurer et elle a oublié .. .(bon et moi aussi...)


Et puis, je ne sais pas vous, mais je n'arrive pas du tout à perdre mon ventre, j'ai une boule, ça me pèse, j'ai l'impression que je le perdrai jamais. Je fais pas non plus un régime, mais cette boule sur mon ventre, je la supporte plus, je supporte plus mon corps et ses douleurs...


Je n'aime pas écrire tout ça, cette façon de toujours me plaindre... C'est pénible. Ce matin, j'ai pensé néanmoins : "tu arrêtes ce système, cette façon de fonctionner, tu vas voir un médecin, et basta, tu verras bien".

 

Ce matin j'ai pensé à Emily et aux trucs pas cool qui l'attendent dans deux jours, à ce combat qu'elle mène et que ça vaut rudement le coup parce que sa troisième vie l'attend.

j'ai pensé que je suis peut-être aussi dans mon combat (dans une bien bien bien moindre mesure) et qu'il faut que je relève la tête, que je respire et que j'aille de l'avant. Et que ça vaudra drôlement coup et que je serai fière de notre famille à trois.  

 

Je repense à ma psy qui me parlait des amalgames que je faisais, liant tous les faits au lieu de cloisonner. C'est toi aussi Fabi qui me disait de cloisonner. Alors, il faut que je cloisonne : je prends rendez-vous chez le médecin pour toutes mes douleurs, je vais me concentrer sur mon travail de la journée et tant pis pour l'ambiance maussade qui y règne je vais essayer de me remonter le moral...

 

Edit de midi : RV pris chez le médecin jeudi matin. 

Et pis, ça n'a rien a voir, mais j'ai quitté facebook. voilà. 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 11:53

Image-2-copie-11.png 

 

Hier, j’étais vraiment mal, je pleurais au bureau, j’étais effondrée. Mais je savais qu’au fond ce n’était pas dramatique et qu’il était temps de prendre conscience de certaines choses.

 

Une rencontre capitale

Et puis, E. est arrivée dans ma vie.

Ensemble nous avons parlé hier soir pour faire le point sur tout ça : mes examens, ceux de mon mari, la question du don, les cliniques, etc. 

J’ai eu une discussion d’une heure incroyable.

J’ai appris plus de choses qu’en un an et demi et surtout surtou surtout j’ai repris ESPOIR.

Cette femme incroyable, jeune maman de jumeaux (et heureuse de l’être : Pour mieux attendre, si tu me lis ;-)), m’a énormément apporté, à tous points de vue : médical, psy, technique… Elle était adorable, très claire et avec elle, j’ai déculpabilisé, j’ai appris des choses, je me suis sentie renaître. Elle m’a donné son avis personnel, compte tenu de nos paramètres, m’a donné des infos sur sa clinique.

 

Une décision qui se précise

Avec des éléments concrets en main, la fiv don semble plus adaptée à mon cas, ne serait-ce que parce que mon taux d’amh de 0,1 laisse peu d’espoir en fiv classique. En fait, dès le départ, j’avais pas beaucoup de chance... En fiv classique, il faudrait mieux une imsi (plus pointue) plutôt qu’une icsi. En plus, il manque plein d’examens complémentaires qui auraient pu nous éclairer sur différents points.

 

J’étais déjà plutôt partante pour le don - avec toutes les réflexions qui vont avec - mais je crois que ça ne m’inquiète pas plus que ça, au contraire, j’ai l’impression que de nouveau je peux espérer être enceinte. Alors, je crois bien que j’en ai fini avec ma fertilité, et que je vais me tourner vers le don. En plus, selon E. je ne semble pas être un cas compliqué pour le don, et on sait que la nidation est possible chez moi.

 

Nous allons donc sûrement vers le don

Je me refuse toujours à m’engager définitivement dans un choix plutôt qu’un autre (plus par principe, pour me laisser une porte ouverte), mais cette solution me semble de loin la meilleure.

Même si elle demande à faire le deuil de mes ovocytes. Mais entre mes ovocytes et un bébé dans mes bras, le choix est vite fait !!

 

D'ici le 15 septembre  :

 

• voir un spécialiste du don,

• faire des examens complémentaires

• continuer mes recherches de cliniques

• demander à la sécu mon dossier de remboursement pour l'étranger


Voilà.

Un nouveau projet, une nouvelle aventure qui commence et que je ne vois plus du tout comme quelque chose d’effrayant et d’insurmontable, mais au contraire comme un vrai espoir qui renaît.

Je me sens tellement mieux !!!! 

Je retrouve l’espoir que j’avais l’année dernière avant ma première fiv

et cet espoir-là, Dieu qu’il est bon ! 

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com - dans PMA pure et dure
commenter cet article

Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/