Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 14:37

Image-3.png

 

Nos émotions d'hier : 

Je les ai encore en tête et je me refais le film, toute heureuse, malgré quelques petites péripéties... et j'ai envie de les graver dans ma mémoire ces images, je les grave déjà en mots sur mon ordi....

Hier, donc, transfert :

D'abord, j'étais bien contente que le rendez-vous de 14h soit avancé à 11H (même s l'appel la veille m'avait fait des frayeurs)

Nous arrivons à l'heure, la salle est encore pleine à craquer de ponctionnées à la petite mine qui attendent le feu vert pour partir. La salle se vide peu à peu, l'infirmière vient nous chercher et nous emmène dans cette salle que je connais si bien, avec son écran plat au mur, son passe-plat pour les embryons, ses machines et son superbe fauteuil à étrier méga confort... 

Le médecin arrive à son tour, tiens, je ne le connaissais pas lui (un beau gosse qui va me trifouiller entre les jambes, gloups...). On rengorge sa fierté, on se met en selle (enfin, moi, je veux dire, pouquoi je dis "on" tout à coup)...

L’attirail est en place, la sonde me compresse la vessie comme il faut (c'est à dire, c'est horrible), mais apparemment, ça ne va pas : je n’ai pas bu assez d’eau, pas assez de visibilité !!! Et vla’t’y pas qu’il retire le tout et me dit gentiment qu’il faut que je boive un peu plus et qu’il revient dans 10 mn. Je suis verte. 

On patiente gentiment au début, chéri me raconte des histoires drôles qui me font par rire, on parle de tout et de rien, on finit par être de plus en plus silencieux... 3/4 de litre plus tard, mais aussi trois quart d’heure plus tard, mais qu’est-ce qu’il f… ?

Je n’y tiens plus. De la fenêtre du passe-plat, la laborantine, semble aussi s’étonner, elle a passé deux fois la tête pour voir si le médecin était revenu.  Mon amour me sauve en allant dire à l’infirmière que je suis à deux doigts de faire pipi là.

Ouf, il revient, « mais ce n’est pas tout », comme on dit dans les reportages télé : bon, il remet l’attirail, re-sonde (encore plus horrible, vous imaginez), il enfile le cathéter et il s’arrête : «  J’y arrive pas ». "Quoi, comment ça ?! ça veut dire quoi ?! D’abord pas très causant et très concentré, il finit par comprendre mon stress, il explique qu’il doit recommencer, le cathéter s’est ramolli... Mes jambes commencent à flageoler... Rebelote, vessie toujours comprimée, il appelle la laborantine pour qu'elle remballe les embryons, il cherche un truc qu'il trouve pas, l'infirmière lâche la sonde et s'y met, ils trouvent enfin, il rappelle la laborantine qui ne revient pas "je ne sais pas si elle m'entend, dit-il", je suggère que chéri aille crier "c'est bon, on est prêts !". Elle arrive pas, j’ai l’impression que ça va jamais finir, mais pour finir, elle revient quand même et le cathéter est cette fois bien en place "vous le voyez là ?" oui oui je le vois, je dis gentiment, en pensant plus férocement : "allez".

Mais le miracle arrive enfin, je vois une petite lumière blanche qui jaillit sur l’écran plat, en direct de mon utérus, nos trois petits embryons sont arrivés à bon port... Quel soulagement. 

Quelle histoire. Quel moment. Quel stress. Quelle joie. Quelle émotion.

La suite est plus drôle, bien que je doive encore rester vingt minutes allongée, toujours vessie pleine, mais cette fois, nous sommes tous les deux, seuls, mon amour et moi, dans la salle de réveil.

Il a un visage radieux qui me donne envie de le prendre dans mes bras, de le couvrir de baisers, un visage tellement lumineux et serein qui me laisse entrevoir quel papa merveilleux il pourra(it) être. Je me dis combien j’aimerais le voir papa. Je voudrais le croquer tout cru; là dans la salle de réveil !

Pour passer le temps, il me réexplique le coup du cathéter ramolli, et refait tout le processus, se disant beaucoup plus au fait maintenant, et très fier de l’être. 

Et puis soudain, il a deux remarques inattendues qui me font rire (je pense alors à l’une d’entre vous qui parlait de rire après le transfert), il le fait pas exprès, il a même peur que mon rire bouscule les petits. Mais c’est plus fort que moi, un court fou rire – un peu haché – me prend quand il me dit :

«  bon, je peux aller faire un petit pipi moi ? »,et d’enchaîner

« tu veux boire un peu »,

ce qui me fait rire par dessus tout, c'est cette façon de le dire, très sérieuse… 

Les vingt minutes de bonheur et de gêne urinaire sont écoulées, je peux aller soulager ma vessie, d'un tout petit filet : tiens, pas plus que ça ? avec une pensée idiote : pourvu qu'ils tombent pas... 

Ah qu'est-ce qu'on se marre en pma...


Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

le blog de *FIONA* en PMA 11/02/2011 14:04


Ralalala, ça me rappelle des souvenirs pas si lointains, voir la petite lumière dans mon utérus sur l'écran de controle! C'est magique!
Couve bien!


Cami 07/02/2011 21:34


Quand j'y pense, moi non plus on ne m'a jamais parmé de vessie pleine ! Mais ils font ça sans imagerie chez moi : c'est normal docteur ? (j'avoue, ça m'inquiète un peu c't'histoire!)

Ma première écho de contrôle d'IAC, je savais pas que c'était une écho endo. Ma maman m'avait dit "faut beaucoup boire", alors j'avais beaucoup bu, mais dans la voiture pcq j'avais 1h de route et
je tenais pas à avoir des fuites. Arrivée devant la gynéco, j'ai dit un truc du genre "ouh, vivement que ce soit fait que j'aille faire pipi"... "allez-y de suite, ça vaut mieux! on fera l'écho
après" qu'elle m'a répondu. Je me suis trouvée con, soudain !
Bisou ma belle !


mon-petit-tresor.over-blog.com 08/02/2011 13:23



ça doit arriver tout le temps : dans mon centre, ils ont mis des affichettes partout pour rappeler que les écho se font vessie vide. Parce que beaucoup comme toi ont dû arriver pleines à craquer
! !! Bisous



caline 07/02/2011 20:12


Je crois que cette pensée on l'a toutes...merde pour ce transfert ! Bon courage


mon-petit-tresor.over-blog.com 08/02/2011 13:19



Bien possible oui ! Et j'y pense aussi quand j'éternue (ce qui est très fréquent chez moi) : pourvu qu'ils se décrochent pas...



PMGirl 07/02/2011 18:13


Ou la la, mon dernier et seul transfert était sans écho mais je l'ai regretter, ca doit etre magique devoir ses embryons bien en place. Je croise fort.. Bisous


mon-petit-tresor.over-blog.com 07/02/2011 19:31



Magique oui, c'est sûr, mais tellement rapide, je les avais mieux vus les fois précédentes et les conditions étaient meilleures. Mais pour mon mari, c'était aussi un moment important, ils vivent
pas ça dans leur corps les hommes, c'est abstrait, alors l'écho, a aussi ce côté magique pour eux, à chaque fois, il me tient la main, me rassure, me caresse le front. Je crois que c'est
important pour lui d'avoir un rôle à jouer. Parce que son rôle à lui se joue seul dans son coin avec des revues porno déprimantes...



muteen 07/02/2011 14:26


Je croise les doigts pour toi. Bises


mon-petit-tresor.over-blog.com 07/02/2011 19:26



Merci m'dame !! ça me fait plaisir ! Bises



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/