Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 11:24

Image-1-copie-21.png


Depuis le résultat de mardi dernier. Nul répit. Ces derniers jours n’auront apporté aucun réconfort. Trop tôt visiblement et trop de trop d'autres choses... J'ai passé mes journées dans la tristesse avec pas mal de crises de larmes et surtout des crises de nerf, voire de rage... J'arrive à me mettre dans de drôles d'états et je ne me reconnais plus, effrayant. Mais je sais qu'il y a débordement et qu'il faut encore du temps. Je me demande si j’arriverai néanmoins à retrouver le sourire et le goût de vivre. Parce que là, tout me semble insurmontable. Idéalement, je voudrais rester loin de la civilisation, des gens qui m'énervent. Monter et descendre ma rue est le calvaire par excellence. J'ai besoin de paix mais je ne la trouve pas. Mon petit mari a été souvent absent dans la semaine le soir et ça m'a énervée, je ne suis plus sentie si épaulée... Les larmes ont pu être versées sans qu'il le sache et en soit chiffonné. Cet homme n'aime pas que peine trop perdure (quel  style alambiqué…). Le week-end n'a guère été plus glorieux. Mes règles sont finalement arrivées dimanche matin. Ou samedi matin ? J’ai un trou de mémoire, je sais que c’était le matin, mais quand ? Bizarre.

 

La fête n'a pas eu lieu

Samedi soir, même tristesse plombante. Mon dîner entre cousines était une fête très attendue. Un moment de joie à venir. On s'adore toutes les trois et on vit chacune une période difficile. Nous avions un folle envie de nous retrouver et de nous lâcher. Et bien pas de fête pour moi. Je n'ai pas réussi à parler. Elles ont dit les choses et je suis restée murée dans mon silence. Les mots étaient là dans ma gorge, mais impossible de les sortir. Plus le dîner avançait et plus je me sentais mal à l'aise. Comme s'il fallait que je me lance, mais je n'y arrivais pas. Peut-être que si l'une avait tendu une perche, mais bon, c'est difficile aussi pour elle. Alors le seul truc que j'ai réussi à dire c'est une anecdote liée à facebook et à nos blogs. (il faudra que je vous raconte d'ailleurs, un truc flippant, j'ai eu chaud). Je suis rentrée triste et déçue de moi-même. J'ai hébergé pour la nuit l'une des deux et ce matin, en tête à tête, j'ai pu parler enfin. Mais sans que ça me fasse beaucoup de bien. Quand je raconte, c'est assez édulcoré et je m'aperçois bien qu'il y a un fossé, un abîme entre ma vie et ce que j'en laisse percevoir... Et puis on ne peut pas tomber dans le pathos non plus...

 

Dimanche entre deux eaux

Dimanche, nous sommes allés pique-niquer, puis séance d'aqua-palming dans mon club de gym, ça m'a vidé la tête pendant une heure. En rentrant, j'ai fait un peu de couture puis une belle ratatouille, pendant que mpm est allé brocanter. Il est revenu avec un magnifique bouquet (je n’ai pas vraiment réussi à le prendre en photo tant il est immense et sublime).  C'est adorable, n'est-ce pas, mais c'est horrible, je ne ressens rien, ni joie, ni émotion pour cette si belle attention. Je m'en sens coupable et mal. Je déteste gâcher des jours de ma vie ainsi parce qu'elle ne mérite pas. J’ai l’impression que je ne vais plus me sortir de cette tristesse. Qu’elle va me coller à la peau. Je n’arrive pas à croire que la 4e fiv pourrait être la bonne, je n’arrive pas à me projeter sur un quelconque avenir qui pourrait voir mes rêves se réaliser. Je voulais juste fonder une famille. A défaut d’en avoir eu une « normale » petite. Mais c’est à croire que ce n’est pas pour moi. Mais la vie, peut être encore plus terrible qu’elle ne l’est déjà. La vie pourrait me retirer mon mari. Ça aurait pu. Ça le peut. Chaque jour avec lui est donc un jour béni et je n’arrive pas à en profiter.

 

Nous avons échappé au pire. A 6 mm près

Mon petit mari a vu son médecin et a eu les résultats de sa coelio. Deux polypes avaient été retirés et partis en analyse : l'un des deux, le plus gros, était cancéreux... Heureusement, la tumeur était localisée et n'avait pas atteint le reste du corps. Avec le polype retiré, aujourd’hui, il n'a plus rien du tout. Mais à 6mm près, ça s’est « joué » à 6 mm !!! Il avait un cancer du colon... Le médecin lui a dit qu'il avait eu beaucoup beaucoup de chance. J’ai été sous le choc en apprenant ça soulagée et terrifiée à la fois. Et j’ai bien sûr pensé à toutes ces années que j’ai passées à lui répéter de faire des exams. Il a pris conscience que mes injonctions étaient censées. Je ne sais pas ce qu’il en a pensé. Quelle peur il a pu avoir. Il fait très attention à ne me pas me « heurter », je suis trop sensible. Il me préserve. Je crois qu’il ne me montre pas ses faiblesses, ses peurs, car dans mon image, il est fort, il est le pilier et il sait que j’aurais beaucoup de mal à le savoir fragile. C’est pas bien, mais c’est ainsi… Comme quoi, le meilleur n'est pas toujours forcément à venir. Il peut arriver d'autres malheurs, ils peuvent se cumuler, on appelle ça communément la poisse... Décidément, rien n'est définitif ni acquis.  La seule chose que l'on peut travailler, c'est la confiance pour tacher de la garder. Rester optimisme malgré tout (mais pas béat), réviser notre façon d’appréhender les événements, sans appréhension… Apprendre le courage, la résistance, parce que la vie est tout simplement aussi belle que rude. Malheureusement, j'ai encore beaucoup de chemin à faire en ce sens.

 

La claque du lundi matin 

Pour finir, voici mon petit coup de bambou ce matin au bureau : nous avons reçu une lettre d’une ancienne collègue qui est partie il y a un an et demi. Heureusement qu’elle est partie, car elle nous annonce la naissance son 1er enfant. Depuis, j’ai une grosse boule dans l’estomac et l’envie de pleurer qui est revenue.  Avec tout ça, j’ai un peu déserté la blogo. J’ai vu que j’avais reçu quelques gentils messages. J’ai eu un peu de mal à écrire.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Cami 31/05/2011 17:04


Je te lis et je pense à toi souvent, ma belle. Je ne sais que t'envoyer un wagon de bisoux, et tout le réconfort que j'ai en magasin.
(Je reviendrai plus longuement dès que j'en aurai le temps...)


mon-petit-tresor.over-blog.com 02/06/2011 00:02


Merci merci merci ! J'ai voulu laisser un com chez toi et ça n'a pas marché... Ma "petite" caminette, prof de maths m'a bien fait rire, ça fait du bien ! Et m'impressionne aussi : j'ai jamais rien
compris aux maths, Alors respect !!


dorothea 31/05/2011 14:55


Chère mon petit petit trésor...ton message m'a bouleversée hier quand je l'ai lu et je ne savais pas quoi te dire devant une telle détresse..je suis triste de te voir si mal, si
malheureuse..j'espère que le temps qui te sépare de ta prochaine tentative te permettra de souffler, de te requinquer, de reprendre des forces pour l'affronter...c'est tout ce que je te
souhaite...en attendant, je t'envoie un joli rayon de soleil pour te caresser le bras et te dire que je suis là..je t'embrasse


mon-petit-tresor.over-blog.com 31/05/2011 15:01



Ma douce doroth merci, c'est tellement gentil, agréable à lire, à entendre. Je prends ce petit brin de soleil rien que pour moi. Je suis comblée ici avec vous les filles, si gentilles. Ne vous
inquiétez pas trop. ça va aller mieux. La tristesse de l'échec passe peu à peu, ça commence à aller mieux. Maintenant, je dois faire face à d'autres petits soucis empoisonnants et je n'ai pas de
résistance en ce moment pour les affronter. Alors je resterais bien sous ma couette, le temps que le temps s'éclaircisse.... A très vite. Gros bisous



Lily 30/05/2011 22:08


je t'embrasse !


mon-petit-tresor.over-blog.com 31/05/2011 13:24



me too !!



fabienne 30/05/2011 19:18


Pour ton mari, j'imagine le stress et le soulagement.
Pour ta baisse de moral ou chute de moral... il faut laisser le temps au temps. On vit ou plutot on survit. Tu es trop proche des résultats de la pds. Il te faudra piocher des petits bonheurs à
droite à gauche. Il te faudra piocher aussi des moments de soulagement comme à la piscine. En attendant, nous sommes là, nous pensons fort à toi. Bizzz de soutien et de réconfort.
ps: le bouquet est superbe.


mon-petit-tresor.over-blog.com 31/05/2011 13:30



Oui, merci la vie de nous avoir épargné ça !! J'ai l'impression qu'une tuile risque de nous tomber dessus à chaque moment ! on a trop de soucis qui se cumulent (en plus de l'échec tec), alors
j'ai du mal à redresser la tête, aussi parce que je suis une nature émotive. qu'un rien me heurte, pas très combative quoi... Mais je me dis qu'à un moment, ça va finir par aller mieux...



laurence 30/05/2011 16:47


Bonjour,

je vous lis depuis quelques mois déjà, je connais votre parcours pour l'avoir vécu moi même, je ne sais pas si ce que je vais vous dire vous allez pouvoir l'entendre .... mais, je vous en supplie,
tournez vous vers l'adoption tout en continuant la PMA... prenez ce virage dans votre vie, qui sait ce qu'il y a derriere ... pour ma part, il y a eu un BB du bout du monde et une grossesse
surprise depuis 5 mois ....

Amicalement

laurence


mon-petit-tresor.over-blog.com 31/05/2011 13:45



Mon dieu Laurence qui me lit depuis des mois ! Aurais-tu (vous?) vraiment le même même parcours ? En tout cas, je ne suis pas sûre en effet de pouvoir entendre cette supplication... Enfin, si je
peux l'entendre, et je te remercie de l'exprimer ici sans crainte et en toute liberté, je te remercie aussi de ce message inattendu, qui m'a interloqué vraiment, et a ouvert la question une
fraction de seconde dans mon esprit. Mais je t'avoue que cette option est très loin de nous, enfin de moi surtout. En fait, je n'y songe pas, parce que pour le moment, le désir de grossesse est
indissociable du désir d'enfant, parce que nous avons des âges qui relèvent sûrement de l'inconcevable pour les organismes sociaux, parce que le chemin est trop long et ne me correspond pas,
parce que je n'ai pas envie de ces démarches et de ces intrusions dans ma vie. Je sais qu'on aime pareillement un enfant - adopté ou non -, j'en suis l'exemple même, je sais donc de quoi je
parle, mais je ne suis pas prête pour ça, pas maintenant en tout cas. Merci et bravo en tout cas pour ton parcours réussi (et donc loin du mien pour le moment)... 



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/