Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 07:44

photo

 

Qu'en est-il de notre désir d'enfant, de cette joie que nous avions, de cet espoir tous les 28 jours, de cette déception tous les 28 j, du verdict des médecins qui nous a atterrés et en même temps nous a donné de nouveau l'espoir.

Nous avons très vite très bien accepté la médicalisation, peut-être en raison de notre âge. Nous savions sûrement au fond de nous-mêmes que le temps nous était compté. Et puis nous avions "la chance" de pouvoir tenter une FIV, ce qui n'était pas certain au vu de mes premiers résultats. Tout le monde n'a pas cette chance, nous expliqua Gyné belle, "je vois des femmes plus jeunes que je ne prends pas en pma"... Si l'on voit les choses de ce point de vue-là...

Mais qu'en est-il de mon désir initial, autour de mes trente ans ? Je crois à y réfléchir qu'il était plus "animal" ou naturel disons. Une envie, un désir plus instinctif. Notre couple alors, n'avait pas la solidité qu'il a aujourd'hui et mon amour, lui, n'était pas du tout prêt à s'engager dans cette voie-là. Au fil des années qui ont suivi, j'ai fini par taire ce désir. J'ai même fini par croire que si je pouvais le taire facilement c'est qu'il n'était pas si profond, si essentiel à ma vie. Mais peu à peu, en "vieillissant", les 28 jours ont été plus pesants. Pas tout le temps, mais tout de même. 

Avec le décès de papa en 2004, il a eu comme un déclic mon amour. Construire lui devenait possible, puis nécessaire. Son engagement dans le couple s'est manifesté de mille petites façons. Nous amour, notre couple en est devenu plus fort (heureusement car il faut dire que je commençais à me lasser de ses réticences, mais bon, il avait ses raisons que je respectais...). 

Nous avons parlé bébé, parlé de fonder une famille, c'est devenu notre projet de couple, bientôt une évidence. ça c'est venu naturellement. Je ne sais pas bien comment... Mais Bébé, lui, n'est pas venu.  Nous ne nous sommes pas inquiétés outre mesure "laissons faire la nature" était notre devise, on savait que ça pouvait mettre quelques années (on ne savait pas que l'âge avait son rôle si puissant à jouer). 

Après un mariage et une dépression, mes 40 passés, il était temps de voir un médecin ou de n'y plus penser. La suite, c'est 2010, les fiv, la fc...

Je me demande maintenant avec cette étrange année ce qu'est devenu mon désir premier. Je pense qu'il est encore là mais qu'il a composé avec d'autres éléments nouveaux.

Il m'est arrivé longtemps de me demander si faire un enfant n'était pas un prétexte pour combler un manque. Si je ne voulais pas pour de fausses raisons, des motivations honteuses. Je crois maintenant, avec un peu plus de recul, qu'un désir d'enfant répond à de nombreuses aspirations, répond à notre propre histoire, nous renvoie à notre enfance et qu'il ne s'explique pas en seulement quelques mots et une ou deux raisons. Je crois que tout n'est pas si naturel. Et je sais, pour avoir vécu cette année fiv et ses douleurs, que mon désir est légitime, qu'il est vrai, qu'il est puissant. J'aurais appris ça de moi (et je crois que je le savais tout au fond), mais je sais aussi qu'il me renvoie à mon enfance heureuse mais particulière, à une histoire de famille pas simple. Je sais qu'il me renvoie à des peurs profondes de la perte et de l'abandon liées là encore à mon enfance. Et que cette fausse couche m'a renvoyée à cette peur-là, que l'idée de ne pas avoir d'enfant m'est aussi insoutenable car quelque part, elle me laisserait seule. La peur de perdre mon mari étant tout aussi insoutenable... Mais ces raisons-là ne sont pas honteuses ni mauvaises contrairement à ce que j'ai longtemps pensé. Elles font partie de moi et composent avec un désir plus pur et naturel. 

Et c'est avec toutes ces raisons, tout ce que je suis, ce que je fus, mon histoire la plus ancienne, et celle plus récente que je construis avec mon mari, que notre petit trésor est attendu. Je crois que je suis plus forte que je ne pense l'être ou ne veux l'être. Toujours ce besoin d'être entourée, protégée, alors que je suis certainement armée.

Je vais tacher d'avancer sereinement en 2011 pour construire un nid douillet. Et tout le monde sait qu'un nid n'est pas parfait. Mais il est fait avec amour et pour le bien de la famille. 

Alors pourquoi devenir mère ? Je ne sais pas. Je ne l'explique pas, c'est en moi, pour donner de l'amour je crois, pour ce nid, dérouler le fil de mon histoire qui, entre passé, présent et avenir, n'est finalement qu'un tout. 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

marlysa 15/12/2010 09:19


Quel bel article...Qd le temps passe on se pose tout un tas de questions qui ne nous auraient pas traversées si ça avait marché très vite. Comme s'il fallait se justifier. Mais non, comme tu le dis
ton désir est légitime. Et j'espère fort qu'il aboutira. bisous


mon-petit-tresor.over-blog.com 15/12/2010 21:46



Je finis par croire que nous avons de belles choses à retirer de "tout ça". En fait depuis le début de la pma, je me dis que je vis une "belle aventure". Je la trouvais plus belle en début
d'année, mais je la trouve toujours belle. ça peut surprendre, choquer, mais c'est pourtant aussi comme ça que je la vis.



Chris et Yannick 15/12/2010 08:38


Comme a dit PMgirl, de manière inconsciente, je pense, on construit son nid patiemment en attendant le jour J ...
Notre besoin de devenir mère provient pour certaines d'une envie à un instant donné, d'une projection de soi, d'un manque aussi, d'une pulsion, d'un désir, ... peu importe, le plus important c'est
de l'avoir, ...
Cette envie d'être parents ...

Après je n'ai jamais analysé le pourquoi du comment, c'était ainsi, c'était une histoire à deux, j'ai attendu et mon mari aussi qu'on soit synchrone sur nos désirs ...

Le vide ne sera pas rempli que par un enfant, et surtout, il n'est pas le dérivatif d'un manque ... il est le prolongement de soi, un individu à part entière, il est un petit plus non négligeable à
nos vies, ... mais en aucun cas un dérivatif ...

Je pense que la notion d'abandon, se sentir seule, vient souvent de notre propre histoire, j'ai eu des parents divorcés très jeune (5 ans) et j'ai vécu tous le reste de ma vie avec cette peur de
l'abandon,même encore maintenant à mon âge ... !! j'ai peur pour mon mari, j'ai eu peur pendant longtemps d'être une mère, j'ai eu peur de ne pas réussir à être ce que je souhaitais être, mais
...
Encore une fois, tout est une question de regard, ... et mon regard revenait toujours en arrière, comme si les choses étaient immuables, ...

Ce n'est pas le cas du tout, elles sont ce que l'on souhaite qu'elles soient ...

Alors je te dirais d'oser aller vers ton avenir, d'oser aller vers cet enfant, même si c'est dur, même si c'est difficile, vivre sans regret, sans remord aussi ...

Bref, vivre en accord avec soi même ...

Alors, je te souhaite bon courage pour la suite de ton protocole ... et tiens moi au courant de la suite ...

Je te fais pleins de bizous. Et je te dis à très bientot.


mon-petit-tresor.over-blog.com 15/12/2010 21:31



Nous l'avons cette envie, et pour moi, c'est aussi quelque chose qui se passe dans mon mon corps, au-dessus du ventre et que je ressens quand je me concentre sur cette envie-là. A trente ans, je
voulais être mère mais la grossesse m'inquiétait, voire me terrorisait, je voulais bien m'en passer. Aujourd'hui, la grossesse est ..... (je ne trouve pas le mot) vitale est le seul qui me vient.



bergamote 14/12/2010 19:45


après toutes ces années et ces péripéties, votre désir n'en est sûrement que plus fort et plus beau aussi...
bises


mon-petit-tresor.over-blog.com 14/12/2010 20:05



c'est vrai. Merc. J'ai encore pensé à ça aujourd'hui et j'ai pensé aussi à la force du couple, j'en ai peu parlé, mais sans couple, pas de bb... 



lili 14/12/2010 19:03


il est très beau cet article... bisous, je te souhaite tout simplement un bébé pour bientôt, en 2011.


mon-petit-tresor.over-blog.com 14/12/2010 19:41



Merci ! Les réflexions ont continué de trotter dans ma tête...



PMGirl 14/12/2010 14:44


La construction du nid est essentielle pour bien accueillir un poussin... Bisous


mon-petit-tresor.over-blog.com 14/12/2010 16:45



cui !! ;-)



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/