Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 21:54

 

 

Nos dernières vacances datent de 8 mois et nous avons encore deux semaines à attendre.

Je me demande comment tenir jusque-là… 

C’est d’autant plus flippant que j’étais censée me refaire une santé, un petit bidon accueillant pour nos petits et je suis tellement épuisée que je ne peux plus rien. Il me faut juste du repos : deux semaines : le bout du monde…

Dans quel état vais-je y arriver ?

Le TEC approche et plus que le tec, c'est la mère que je peux être / devenir qui travaille mon esprit.  

 

Ce que l'on sait de nos parents

Ce matin en me réveillant, je pensais à mes parents,  à ce qu’ils devaient être quand je suis arrivée dans leur vie.

A leur histoire que je connais si peu. On connaît mal finalement la vie de nos parents. Je regrette un peu qu’ils ne soient plus là pour leur poser des questions. Mais s’ils étaient vivants, oserais/penserais-je seulement à évoquer avec eux ce passé ? Les enfants ont-ils à connaître la vie de leur parents ?

 

Papa était un bel homme, élégant, svelte, 1m75 environ. Il était très soigné, faisait toujours attention à son apparence.

Il se douchait deux fois par jour, avait des mains impeccables et portait des costumes. J’étais fière de sa prestance. En avançant en âge, il a délaissé le deux pièces pour des tenues plus « cool » que j’aimais moins. Je me souviens de ses 50 ans, cet âge m’avait marqué mais je ne me souviens plus comment nous l’avons fêté…

 

Petite, il m’emmenait me promener le dimanche au bois de Boulogne, c’était notre moment à nous, avec nos petits jeux. C’est aussi là que j’ai appris à faire du vélo. A la maison, quand il jouait de l’orgue, je trouvais ça ringard. Le dimanche, on regardait Benny Hill. On jardinait aussi sur notre grande terrasse avec vue imprenable sur la tour Eiffel et l’arc de Triomphe, les soirs de 14 juillet, le feu d’artifice était nôtre.

 

L’été, on se retrouvait en Espagne, sur la route, on cueillait (volait) des amandes dans les champs, on roulait en voiture américaine décapotable (buic verte puis oldsmobile) et j’avais honte car tout le monde nous regardait, surtout quand le toit ouvrant s’ouvrait et se refermait… A la plage, on jouait dans les vagues, on construisait des maisons avec les serviettes, les parasols et le soir on mangeait une paella chez son amie Pépita qui me serrait trop fort dans ses bras.

On se promenait aussi le long de la plage, on jouait on minigolf ou on allait manger une glace sur le port.

Une enfance heureuse (avec ses blessures pourtant) et des tas de petites souvenirs

 

Pourquoi papa était-il là près de moi ce matin ?

Pourquoi tous ces souvenirs remontent-ils alors que je n’ai pas rêvé de lui ni ne pense pas à lui tous les jours ?

Avait-il un message pour moi ? 

Pourquoi occupe-t-il tant mes pensées aujourd'hui  ? 

Petite précision : papa nous a quittés en 2004, un cancer a eu raison de lui.

 

Se prépare-t-on à devenir mère ?

Est-ce que s'y préparer passe par ce genre de retours en arrière ?

Retrouver ses parents, pour voir ce qu’ils ont laissés, voir ce qu'ils ont donnés, voir ce que nous voulons garder d’eux ?Réfléchir à ce que nous voulons transmettre à nos enfants (nous avons le temps hélas d'y réfléchir, et pour rien peut-être...) et décider de ce que nous voulons éviter, tout en sachant qu'il est des choses que nous reproduirons inévitablement...  

C’est peut-être pour ça qu’il est là aujourd’hui ?

Et pourquoi lui ? Pourquoi pas maman ?

Car c'est lui qui est là près de moi aujourd'hui. Retrouver maman, retrouver la mère, est-ce plus tortueux ? 

 

Je n'ai pas de réponse à toutes ces questions et n'en cherche pas non plus, je les pose comme elles me viennent,

mais en ce jour de grosse fatigue, je me baigne dans ces bons souvenirs avec l'envie de tous les recenser, les ranger dans une boîte à trésors et y plonger le nez pour m'en repaître. 

 

Cet article a été écrit il y a quelques jours (et un peu révisé).

Depuis, la fatigue a continué de m'envahir.

Petit répit aujourd'hui mais petite forme quand même. J'en suis même moins assidue sur la blogo.

Je pense à vous pourtant, je vous lis, écris plus rarement, j'suis toujours là, toujours dans la pma...

 

 

Image-16-copie-2.png

Séance de cueillette d'amandes et dégustation en direct

Espagne, été 79/80 peut-être

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

PMGirl 11/04/2011 15:14


J'ai la chance d'avoir mes deux parents mais pas le courage de parler du passé avec eux et encore moins de creuser le sujet PMA. Bisous


mon-petit-tresor.over-blog.com 11/04/2011 17:32



ça ne m'étonne pas, j'imagine que s'ils étaient vivants, je serais pareille !! J'espère que tu profites bien d'eux quand même !! 



le blog de *FIONA* en PMA 11/04/2011 14:09


Je crois que lorsque l'on se prépare à devenir parent, on revient naturellement sur notre enfance, sur nos parents. Parce que, quel qu'ils soient, nos parents sont quand même notre premier modèle
en matière de parentalité... Et je crois que c'est à partir de ce modèle qu'on définit le parent que l'on souhaite être.
Des bisous pour toi, prends bien soin de toi


mon-petit-tresor.over-blog.com 11/04/2011 17:31



Oui, c'est sûrement ça et c'est quelque chose que j'ai plutôt occulté jusqu'à présent, je ne me suis jamais imaginé en train d'éduquer mon enfant, j'imagine bien sûr les valeurs que je veux
transmettre, mais je ne vais pas beaucoup plus loin. Et je trouve que c'est intéressant d'y réfléchir. Surtout qu'au-delà des doux souvenirs que je viens d'évoquer et qui sont revenus à la
surface, j'ai aussi des choses plus lourdes que j'ai pour le moment mis de côté... 



Cami 10/04/2011 22:28


L'évocation de ton papa est remplie de tendresse, elle est très émouvante.
Peut-être était-il à parce que tu avais besoin de lui, ce matin, plus que de ta maman, tout simplement.
Je crois très fortement que les gens qui nous ont aimé restent avec nous. Je crois qu'ils continuent à nous donner de la force quand elle nous manque.
Ton papa est avec toi, ce matin et les autres... Il t'a fait un coucou ce matin, merci de nous l'avoir fait partager.
Bisou


mon-petit-tresor.over-blog.com 11/04/2011 17:39




Je crois parfois comme toi qu'il est là, parfois je crois que c'est moi qui l'appelle, je ne sais trop que croire en réalité, mais c'est bon de penser à lui avec bienfaisance. Et sans penser à
tout ce qu'il m'a fait vivre adolescente puis adulte... Mais là, oui c'était le coucou d'un papa de l'enfance, celui sur lequel on revient comme le dit justement Fiona...  Bisous Caminette




PlumeQuiEnfante 10/04/2011 13:25


Je le trouve très beau ton article et très touchant aussi. Il fait écho à mes souvenirs pleins de nostalgie aussi.
Tu étais toute mignonne sur la photo : on y sent le bonheur.
Après pourquoi tu penses plus à ton père qu'à ta mère et pourquoi là maintenant que tu vis la PMA. Je ne saurais répondre. C'est toi qui a la clé de l'énigme en toi.
Reposes-toi bien et prend des vacances hors blogosphère si ça peut te remettre sur pieds.
Biz


mon-petit-tresor.over-blog.com 11/04/2011 17:36



C'est ça cette photo : une image du bonheur, j'ai la chaleur sur la peau, les odeurs, une vraie douceur de vivre. Inconsciente sûrement de cette chance au moment où je vivais ça et ayant oublié
ce qui devait faire mes petits malheurs du moment pour n'en garder que le meilleur... La force du souvenir et le travail étonnant de la mémoire... Que garderons-nous de nos "années pma"... 



fabienne 10/04/2011 11:52


Ce post est très émouvant. je ne peux pas expliquer ce que j'ai ressenti pcq en ce moment, "j'suis chamboulée"; cela étant, je trouve que ces retrours en arrière peuvent s'expliquer pour
différentes raisons (notre âge, être parents ou pas, nos cheminements intérieurs vers une maternité désirée). Prends soin de toi et de ta boite à trésors. Essaie de te reposer un minimum avant vos
vacances italiennes. bizz
Ps: c'est touchant de voir cette photo


mon-petit-tresor.over-blog.com 11/04/2011 17:33



merci ma belle fabi. Pas besoin d'expliquer, recevoir une émotion c'est bien aussi, Bien qu'on en ait des émotions en pma.... Bisous 



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/