Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:40

Image-1-copie-23.png

 

Au fond, tant mieux, vous allez comprendre pourquoi, mais franchement, j’ai vraiment les boules. Je me sens nulle, au-dessous de tout… Pourquoi les boules ? A cause de mes échanges, d’hier et d’aujourd’hui, de vive voix, avec des « pros de la pma »… Je l’écris entre guillemets pour me mettre en opposition : parce que moi je me suis sentie comme une vraie une nullité en la matière. Une vraie nulle de la pma qui ne sait rien à rien. Inutile de s’écrier « mais non !! » car « mais si, parfaitement ! »

 

Je me suis sentie minable, pas du tout à la hauteur, une extra-terrestre de la pma, parce que voilà, je ne maîtrise pas du tout les données médicales nous concernant. Et c’est vrai que dans le fond, c’est minable. Heureusement, j’ai eu affaire à une très belle personne qui ne m’a pas jugée, qui a compris qu’on peut n’avoir pas idée forcément des questions que l’on peut/doit poser. Et même si je vous lis et que je vois que vous êtes très au fait de mille choses, toujours promptes à poser mille questions à vos gynéco respectifs, j’avais de mon côté l’impression que quand même c’était un peu exagéré cette volonté de tout contrôler, qu’il fallait faire confiance (naïve et passive : oui je sais).

 

Trop de confiance, trop d'inconscience

Mais j’ai toujours eu confiance, et toujours cru que la médecine de toute manière ne pouvait pas tout, je n'ai jamais vraiment pensé que je pouvais agir, moi aussi, à mon niveau. Fuite ?  Inconscience ? En même temps, gyné belle n’a jamais été très causante sur les comment et les pourquoi. Ses rendez-vous se font toujours au lance pierre, et elle a su – sciemment ou non - entretenir avec nous cette nébuleuse… Pour la première fois, je me sens à la ramasse totale !

Il me fallait bien ça tiens. Un truc en plus pour charger ma barque… Au moment où je quitte un navire pour un autre, au moment où je réalise que je quitte en fait un doux voilier pour un lourd voyage en paquebot. Et qu'il faut que je me nous prenne en main.

 

A ce jour, nous ne sommes pas prêts je pense pour une fiv do. Je crois même que nous sommes loin du compte. Mais nous sommes en chemin, encore et toujours… Et je dis nous, mais mon petit mari est trop loin de tout ça pour le moment, même le "do" il ne se rappelle pas toujours ce que ça signifie... Mais, ça va venir.

J’en ai pris plein la tête là, en très peu de temps, et il fallait que je l'évacue, mais je vais dépasser cette culpabilité. Là je suis juste à vif. Mais c’est bien finalement, ça va m'aider tout ça.

Voilà pourquoi le « tant mieux » du début de l’article. Je vais essayer d’y voir plus clair et de comprendre.

 

Ebranlée

En plus, E. m’a ôté un poids énorme en me disant qu’elle trouvait étrange que ma gynéco me demande de réfléchir et de choisir entre fiv et fiv do. Ce serait plutôt à gyné belle de me donner une orientation, c'est elle la pro, à elle de dire que, compte tenu de tels et tels éléments il vaut mieux ceci ou cela. Finalement, elle me demande de faire un choix mais sans me donner non plus d’éléments pour faire ce choix, car je n’ai presque aucune info sur la nature et la qualité des embryons que nous avons obtenus. Je n’ai aucune info de mon dossier, elle ne dit rien ou presque.

Selon E. (et je pense ça aussi) : le fait qu’on m’ait transféré trois embryons à deux reprises (fiv 2 et 3), ne présage rien de bon sur leur qualité. Mais ça je le savais. N’empêche, je ne sais pas grand chose pour décider de quoi que ce soit.

Du coup, ma confiance aveugle en prend aussi un coup… D’autant que lorsque j’ai parlé de mon centre, ça n’a jamais fait très bon effet. J’ai plutôt eu l’impression d’être une pestiférée. Je n’ose plus le dire. C’est comme si j’avais été une privilégiée, alors que je n’ai rien fait de spécial pour y aller, je n’ai même pas demandé à y aller (ce qui doit énerver encore plus celles qui en font la demande…) Mais ma gynéco courante m’a proposée de voir dans le privé Gyné belle. Et je ne savais pas bien sûr que gyné belle travaillait dans ce centre public. Et quand d’ailleurs elle m’y a envoyée, ça m’a fait râler de quitter son beau cabinet parisien pour me retrouver dans ce centre dont je ne connaissais même pas la réputation et que je trouvais glauque.

Et puis, c’est vrai que j’ai eu confiance, depuis le début. Parce que les traitements me menaient au transfert, parce que j’ai eu une grossesse… Parce qu’on les disait les meilleurs. Mais ils sont peut-être aussi victimes de leur succès : débordés et suscitant la méfiance ou le septicisme (on critique notamment leurs critères de sélection qui ne viseraient qu’à gonfler leurs pourcentages de réussite). Mais tout ça ne m’intéresse pas vraiment, ne fait que m’ébranler un peu plus.

Je me sens si fragile, si petite face à tout ça. Je voudrais m’endormir pour me réveiller en ayant tout oublier de la pma.

Je suis fatiguée, pas tant physiquement. Mais je voudrais un peu de légèreté 5 mn, déconnecter un peu. Je trouve déjà tellement culpabilisant d’être incapable de faire ce que des millions de femmes font si naturellement, tout ça me semble tellement lourd.

Je sais que c’est un mal pour un bien, que j’ai raison de voir du monde, téléphoner à des gens, me renseigner. Je sais que tout ça c’est une construction. Un vrai fond qui pèse parce qu’il a du poids. Mais voilà pour l’heure, j’ai les boules et je me sens minable… 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Lara 30/06/2011 15:58


Mmmh... je sais pas trop comment interpréter ton post... Me sens vaguement coupable... La question de la balance entre le faire confiance et entre le tout vérifier c'est une question dont on a
souvent parlé. Mon avis c'est que en PMA en France on ne peut pas faire confiance, pour les autres pays je ne sais pas mais je ne crois pas non plus. Même pas à la gynéco la plus réputée du centre
de parisien le plus réputé.


mon-petit-tresor.over-blog.com 30/06/2011 16:24



Ouh là non m'dame ! Faut pas te sentir coupable ! Mais de quoi ? Au contraire ! D'abord tu es toi avec ce que tu vis et je suis moi et il n'y a aucun malaise pour moi. C'est bien au contraire, tu
sais, j'ai avancé, avec vous et avec E. et avec moi-même. C'est une grande page qui se tourne pour moi, alors je vous ai rencontrées dans un contexte un peu délicat pour moi : j'étais pleine
d'incertitudes, je ne savais pas où j'allais ni comment je pouvais avancer. ça va mieux. ET sûr que j'étais naïve, toute confiante que j'étais peut-être justement à cause de cette fameuse
réputation !! Les choses me semblent mieux à leur place maintenant, et je te remercie d'y avoir été pour quelque chose, comme les autres. J'ai passé des jours amers et puis, là je respire
!! 



Chris et Yannick 30/06/2011 10:51


C'est marrant que tu écrives cela, parce que moi, c'est tout l'inverse, trop besoin de savoir, trop besoin de comprendre, pas de confiance en tous ces médecins qui ne nous parlent pas ...
Bref, la seule différence entre toi et moi, le fait que j'ai travaillé dans ce milieu et que je sais comment cela fonctionne de l'autre côté chez tous ces médecins ...
Souvent, on est un numéro, un cas sur un papier, certains ne m'ont même pas vu, même pas échanger avec moi et me disent quoi faire de ma vie en PMA ... !!
De ne pas avoir trop osé posé de questions pendant trois ans, cela m'a couté plusieurs diagnostics erronés sur mon cas, et à chaque fois, c'est moi par mes questions et mes interrogations qui les
aient remis sur le bon chemin ... (à mon niveau car je ne suis pas médecin et pas fait dix ans d'étude ... ).
Comprendre les choses et aller au fond des problèmes permet de pouvoir choisir la bonne route en tout état de cause ...
Je ne sais pas comment on a peut te dire de décider entre un choix x et un choix y sans plus d'explications que cela et sans une confiance réciproque qui fait que les choses sont dites même les
mauvaises et qu'au moins, tu te sens plus en confiance sur eux et tes choix ...
Je sais pas si je me fais bien comprendre ... pas facile d'expliquer ...
Mais tu n'as pas à te sentir minable, tu n'es pas à leur place et ils doivent faire leurs boulots tous à leur niveau ...
T'exliquer avec gygy belle une bonne fois pour toute serait peut être déjà un début de solution ...
Avoir des réponses claires et nettes et sans faux semblant, c'est ce qui m'a permis d'avancer, même si j'ai pris des sacrés vents en pleine gueule, mais au moins, je SAVAIS ...
Je laisse aussi une part à la chance, au possible, parce que si je me fiais à leur statistique, je serais très mal ...
Tout est possible, mais je reste persuadée qu'il faut toujours restée acteur de sa propre vie et de ses propres choix, et qu'une fois qu'on est enfin en paix avec soi sur toutes nos questions
intérieures (PMA ou autres), on peut enfin se laisser aller et faire confiance ...
Ce n'est que mon avis, et encore une fois, il n'engage que moi ...
Tu n'est pas fragile, tu es une femme face à une machine puissante et destructrice si on n'est pas préparé : la médecine ...
Si tu n'as pas plus confiance en ta gygy belle, et si chose très importante, elle ne parle pas plus que cela, change, va voir ailleurs ...
J'ai parlé à un mur pendant deux ans avant de changer, et lorsque je suis partie, je me suis dit pourquoi avoir attendu tant de temps, ... j'étais mal, minable comme tu dis, au fond du trou, parce
que je comprenais pas, personne ne m'expliquait et je restais seule avec mes interrogations ...
J'ai compris un jour que je devais être en accord avec moi et ce que je suis, une femme qui a besoin de comprendre pour agir et faire confiance ...
Alors, surtout, garde le moral, ne te laisse pas détruire par toutes ces paroles, ... personne ne détient la vérité ... il faut se faire la sienne en accord avec ses choix de vie ...
Alors, je te conseillerai de comme tu le dis si bien, te déconnecter un peu de tout cela ... tu as l'été pour essayer de penser à autre chose ... je sais combien le temps est un facteur important
dans ton histoire, mais quelques semaines de plus ne changeront pas grand chose au final, si tu te sens enfin en accord avec ton choix final ...
Je ne peux pas t'aider plus que de partager un peu de mon expérience, ...
Mais en tous les cas, garde le moral, garde tes boules quelques jours si cela te permet de faire le point, et ensuite reprends le dessus, tu vas y arriver, tu es courageuse et je ne me fais pas
trop de souci pour toi, tu vas finir par reprendre ton petit chemin de vie ... plus sereine et plus zen ...
Pleins pleins pleins de bizous et à très bientôt.


mon-petit-tresor.over-blog.com 30/06/2011 16:32



Mais c'est toi qui est dans le vrai !! comme toutes celles qui se prennent en main. Mais c'est vrai qu'à priori, bêtement, je me dis bah c'est les médecins qui savent... Peut-être mais
visiblement ça ne suffit pas !! Je suis gourde là-dessus, mais bon, le reconnaître, c'est déjà avancer. C'est vrai que toi tu as été vernie sur la question !!!  Maintenant je vais mieux (voir article du jour), j'ai eu une super aide, et ça m'a fait un bien fou. J'y vois plus clair. Je vais pas
m'arrêter en chemin, mais je vais faire les choses plus tranquillement, plus sereinement, sans le stress que j'avais en me demandant où j'allais. Je sais maintenant que je me dirige dans une
autre histoire, enfin c'est toujours la nôtre, mais elle prend une nouvelle direction et je me sens mieux. ça ne veut pas dire que tout sera toujours simple et tranquille, mais je suis au clair
il me semble. Enfin, aujourd'hui en tout cas !!! et en plus je recommence à y croire. C'est tout bête mais CROIRE QUE TU VAS POUVOIR TENIR TON ENFANT DANS TES BRAS UN JOUR : c'est énooorme. même
si ce jour est encore très lointain. Je vois un bout de tunnel et ça faisait longtemps... merci ma Chris ! baisers



BleudOrage 30/06/2011 09:29


Ca va un peu mieux, j'entame ma pause PMA, du coup, je suis moins assidue, mais je te lis toujours !


mon-petit-tresor.over-blog.com 30/06/2011 16:11



tant mieux ma belle ! t'inquiète, moi pareil !! ;-)))Bisous 



BleudOrage 30/06/2011 08:29


Il faut pas te sentir minable, par contre, prendre un rendez vous avec gygy belle pour aller au fond des choses, ça serait bien, tu n'es pas médecin et tu ne peux pas tout comprendre.


mon-petit-tresor.over-blog.com 30/06/2011 09:07



C'est sûr qu'elle a été un peu laxiste... En tout cas, oui, il me faudra des éclaircissements... Ne serait-ce pour mieux savoir où aller... Bisous (tu te sens mieux ? )



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/