Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 13:34

degas.png

 

En résumé, pour la faire courte, à un jour de recul : hystéro hier, polype décelé, à enlever, Espagne retardé... Pour la version longue, voici l'écrit d'hier, sous le coup du dégoût, de l'amertume...

 

 

 

 

" Et bien, oui, ça se confirme, c’est bien ça la pma, une suite de contretemps, de rebondissements, de rebonds de marches en arrière, de (mauvaises) surprises, de saletés de cochonneries qui allongent la liste des examens, opérations, traitements, énervements… Lassitude...

 

 

Déjà, à la base, je n'étais pas très en forme ces derniers jours. Avec le dossier Espagne bientôt prêt à partir, je me sentais un peu anxieuse, moyennement optimiste. Impossible d’imaginer que ça pourrait marcher du prermier coup et même que ce serait une offense à toutes celles qui ont multiplié les séjours tchéco-gréco-ibériques. Persuadée qu'il me faudra(it) mon lot à mon aussi de tentatives... Et l’inconnu. Je ne sais pas comment on vit ça. J'ai peur que gyné D ne soit pas un bon soutien pour le suivi (penser à en parler à S. et L.)

Ça me semble une montagne. Une peur assez étrange m’a envahie. Comme un recul. Il se joue en mon for intérieur de drôles de choses pas drôles.

 

 

Quant à l’hystéro, j’étais pourtant plutôt confiante, insouciante, innocente. Assez neutre sur la question. Je savais que l'examen se passerait en douceur, car il y a trois ans, déjà avec T., je n’avais rien senti. Bon là, c’était moyen mais somme toute très gérable, à peine ai-je esquissé une grimace. La question du résultat, je n’y avais que vaguement pensé : « tiens, c’est vrai, il se pourrait bien qu’un truc chelou vienne encore tout chambouler ». Mais comme j’essaye somme toute de garder ma nouvelle nature d’optimiste, je me suis concentrée sur le livre d’or à l’accueil (première fois que je vois un livre d’or chez un médecin… ) Pour la suite, je fais la fière là, je vous raconte coool, je parade en mots, je la joue légère, mais en vrai, dans ce cabinet flambant neuf avec fond de musique latine et petits noeufs de Pâques, je n'en menais pas large et j’ai bien eu du mal à contenir mes larmes (mais pourquoi je pleure maintenant à chaque fois que j'ai un rendez-vous gyné ?)

 

Car comme je le disais en matière d’introduction tout là-haut, il y a toujours un truc en pma. En l’occurence, il y a bien un truc dans mon utérus. Rien de grave pourtant. Ce qu’on appellera un contretemps : un polype de taille moyenne, pas trop mal situé - merci gentil polype - car il n'est pas au fond, sur le terrain de la nidation. Et je passe sur le fybrome situé lui à l’entrée, il paraît que ça compte pour du beurre.

Docteur T de me dire : «  Je vais être honnête avec vous, on en serait à une première tentative, on pourrait laisser et voir. En théorie, il n’empêche pas la nidation, mais il est là quand même, pas énorm,e mais pas petit non plus et pas complètement au bord. Alors à votre stade, il vaut mieux l’enlever, c’est trop lourd ce que vous entamez, ce serait dommage d’avoir ce doute »

 

Certes. C’est évident. Ça n’empêche, dans l’immédiat, il va falloir :

Courir après gyné D. pour voir si on peut programmer une opération rapidos.

Repasser sur le billard et après le méningiome j'ai comme un trop plein difficile à expliquer

Attendre cicatrisation (1 mois apparemment)

Retarder donc le départ en Espagne... 

 

Alors, si je redoutais l’Espagne, je peux me réjouir, le départ, c’est pas encore pour maintenant…  Allez hop, reculez de trois cases et sautez votre tour. Autant dire que la ligne d’arrivée, je ne suis pas prête de la franchir, je ne suis même pas en course, toujours pas... MAIS QUAND ???? QUAND VA-T-ON POUVOIR PARTIR ???? Sans parler de réussir... Et comble de misère, je ne me sens même pas le droit de me plaindre car aussi sec je pense aux multiples tentatives en do et en classique de toutes les copinautes de galère. Et je culpabilise en plus. Pour l'heure, je suis habitée de mille sentiments contradictoires, confus, mais en résumé, j’ai les boules. Et je ne me sens même pas le droit de l’être, j’ai l’impression d’exagérer et ça m’énerve encore plus.  

 

 

Aujourd'hui, je relativise un peu sur ce retard, un contretemps de plus, certes, mais un mal peut-être pour un bien. Je pense surtout à l'opération. J'ai une overdose d'hôpital... Mais je vais prendre du recul,"prendre sur moi" comme on dit, tacher de ne pas y penser, y aller, garder l'espoir que nous y arriverons, en pensant que mon homme est là déjà et que c'est l'essentiel... 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

lili 19/04/2013 12:57

J'arrive en retard, je t'ai lu il y a un moment pourtant... Bref, je te comprends pour les contretemps et opération, je suis en plein dedans pour ce projet de bébé numéro 2.
Je trouve du courage à travers ta façon d'appréhender les choses, même si je sais bien que c'est loin d'être facile pour toi... Courage et plein de belles ondes vers toi !
je t'embrasse (dès que j'aurai retrouvé un peu de force, je réponds à ton mail, désolée de mon absence, en ce moment j'ai bien du mal à écrire et à être présente...)

Dame Béa 14/04/2013 21:50

en te lisant, je me suis revu il y a quelque temps. Le parcours des prises de sang, hystéro, echo avant, pendant, après.... c'est très dur physiquement mais psychologiquement ; je crois qu'il n'y a
que ceux qui y passent qui peuvent le comprendre.
Je l'ai tentée deux fois mais je n'ai pas eu le plaisir d'arriver à tomber enceinte.
Je n'ai que 41 ans donc je pourrais encore mais j'ai trop de souffrance en moi.
Je vous souhaite à toi et ton mari beaucoup de courage et je croise les doigts très fort pour que tout se passe bien. Fortes pensées à vs 2. BIZ

mon-petit-tresor.over-blog.com 15/04/2013 21:04



Bonjour Dame. Merci de ces encouragements. Je lis tes mots (maux) un peu comme je lirais ceux d'une extraterrestre, ce n'est pas péjoratif loin de là, au contraire plutôt admiratif. Avec lolo
(son blog est indiqué sur mes liens), on s'interroge beaucoup sur l'après sans enfant. Elle, plus que moi d'ailleurs. Quand, comment arrêter ? ON a fini par se dire qu'on le saurait bien. Mais
pour moi, pour l'heure, même à 44 ans, c'est encore impossible. Pourtant il le faudra un jour. Mais là, ça me fait trop peur, je ne suis pas prête. Ce désir est trop fort encore et je me sens
encore suffisamment forte pour poursuivre le chemin. Pas au point de risquer ma vie et ma santé, mais si j'ai les feux verts j'y vais ! Bon sur ce, vais aller voir ton blog ! bises



irouwen 14/04/2013 17:26

bien sur que si, tu as le droit d'avoir grave les boules, c'est moche comme expression, comme s'est moche de devoir encore et encore repousser cette tentative.
Chacun son histoire, il y a pas besoin de se comparer aux autres. La douleur du manque ne se compte pas n'y en tentatives, ni en temps mais bien vis à vis du ressenti de chacun face aux événements
très douloureux.

mon-petit-tresor.over-blog.com 15/04/2013 20:53



C'est vrai Irou. C'est un peu la contrepartie des blogs, on vit aussi avec les histoires des autres, au rythme de leurs réussites qui nous redonnent espoir où que nous jalousons une minute, au
rythme des déceptions qui nous plongent. Même si seul mon ressenti compte, je me rends compte aussi qu'il n'est plus seulement mien, qu'il y a une douleur et des espoirs universels qui nous
rassemblent, et mon ressenit évolue aussi au fil de ce qui m'entoure. Tout comme la grossesse de mon cousin (enfin sa femme ;-) m'a touchée, me heurte encore. Je sais que ça n'a qu'un temps et je
suis heureuse pour eux au fond. Seulement voilà, il est des choses qui sont ce qu'elles sont au moment où elles le sont... D'ailleurs aujourd'hui, je culpabilise plus du tout. My mood c'est
plutôt : p'tain je vais y aller quand en Espaaaagneuuuuu ? J'ai envie de rentrer dedans, j'ai envie que ça m'accapare, que ça me prenne la tête, que ce projet prenne vie, prenne corps. Car même
si les choses ont commencé avec les examens, je m'en sens loin. Demain je serai autre, j'aurai peut-être repris patience, et d'autres sentiments m'habiteront. Au fond, tout au fond, vit, bat ce
coeur qui attend son petit trésor. Petit que dis-je IMMENSE.... 



emily 13/04/2013 13:55

Et mince...
Bon courage grosses bises

mon-petit-tresor.over-blog.com 15/04/2013 20:46



merci toi !! 


 



lolo 12/04/2013 18:22

Ah non Ange... ne culpabilise pas, on a chacune notre histoire, on porte toutes une croix plus ou moins lourde, mais on a toutes le droit de se plaindre de sa propre situation. Et si tu
réussissais, personne n'en serait offensé, les gens qui t'aiment seraient heureux pour toi, et c'est le principal ! Toi et ton homme y avez droit à ce bonheur... quelque soit le temps que ça
prendra.
Sinon pour l'opération, je suis de tout coeur avec toi, et ton "agacement" est bien légitime après ce que tu as vécu auparavant... Quand aux contretemps, grrr, c'est énervant !
Je t'envoie des grosses bises de soutien.

mon-petit-tresor.over-blog.com 15/04/2013 20:46



Merci lolo, je sais ça parfaitement et tu fais bien de le rappeler, hélas, on ne se raisonne pas si facilement. Mais je vais mieux que depuis ce post. J'ai des à coups forts (que j'exprime
généralement sur ce blog) et puis ça passe assez vite. Je retrouve un équilibre. Pas une complète sérénité néanmoins... Bisous !



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/