Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 13:31

Image-6-copie-3.png

 

 

Les fiv se suivent et ne se ressemblent pas. La ponction, c'était pile il y a une semaine et nous avons donc encore 8 jours d'attente avant la pds : 16 février (pour répondre à la question qui m'était posée).

Je ne suis pas du tout dans le même état que les fois précédentes, chacune est vécue différemment :

fiv1 (mai 2010) : 15 jours d'attente difficiles. Je me suis sentie perdue, abandonnée, tout ce suivi, ces traitements et puis plus rien... Je ne savais que faire de ma peau, ni quoi penser. Mais par ailleurs, j'étais aussi plus optimiste, plus confiante, non pas quant au résultat, mais confiante en la médecine, et j'avais encore un avenir. Je me disais "une première fois, ça marche rarement, j'ai encore le temps, trois fiv en "stock" ..." ça ne m'a pas empêchée, avec mon petit 4 à la pds, de m'effondrer. J'ai mis à peu près 15 jours à m'en remettre, le sentiment d'avoir perdu un être cher, c'était la fin du monde. 

fiv2 (septembre 2010) : l'attente fut longue encore, mais cette fois, j'étais accompagnée par l'idée que ça ne marcherait pas : "ce serait trop beau que ça marche dès la 2e fois". J'appréhendais le résultat, la claque que j'allais prendre encore, la souffrance après. Mais là, surprise, taux à 272 !!! Positif, c'était positif ! (et on savait ce que voulait dire ces foutus chiffres, car pour fiv1, on ne savait pas...). Ma joie a été forte et en même temps très contenue : "super, mais il y a d'autres pds à faire, c'est pas confirmé, et il y a des risques, faut pas s'emballer" : beaucoup d'éléments qui empêchent une vraie joie, simple et naturelle. Du coup, cet unique mois de grossesse, je l'ai passé anxieuse (est-ce cela qui a fait fuir nos petits trésors ?), pas bien du tout, fatiguée, nerveuse. Je n'ai pas su vivre cet événement. Je me demande aujourd'hui si j'étais vraiment prête à me savoir enceinte. Un grand bouleversement et une certaine incrédulité. Très étrange. 

fiv3 (février 2011) : l'attente du moment ! Tout d'abord, il faut noter que n'ai pas pu vivre cette fiv comme les précédentes parce que j'ai fait une fausse couche, j'ai ouvert ce blog, beaucoup échangé avec vous toutes. J'ai ainsi vécu des moments très difficiles, j'ai appris des choses sur la pma, sur moi-même, j'ai éprouvé un peu mon couple, j'ai repris le chemin des traitements avec beaucoup moins de confiance et de certitudes mais peut-être avec plus de raison et de recul. J'en suis donc à la moitié de mes deux semaines d'attente. Et je ne ressens rien de ce que j'ai ressenti les fois précédentes. Le temps ne me semble pas long, je redoute en fait le 16 février. Je ne suis pas pressée du tout. J'essaye de ne pas trop y penser, de vivre normalement. J'y arrive pas trop mal (mon mari me dit "tu as l'air mieux quand même" et je le vois heureux de me voir mieux). Je suis plus détendue, pas stressée, du moins pas encore. Je ne m'en sors pas si mal il me semble.

Mais je dois avouer que j'y pense quand même : est-ce qu'ils sont là ? Est-ce que ça va marcher ? Comment je vais être si c'est non ? Et si c'est oui ? et blabla et blabla... Je suis sûre que celles qui vivent l'attente se posent des questions. Et surtout :

J'essaye de savoir : j'y crois au fond ? ou j'y crois pas ?

Je ne sais pas pourquoi, mais c'est ma grande question.

Peut-être parce qu'étrangement, je crois que j'y crois (et ça m'énerve, bon sang ! Pourquoi je crois ça ?!). Ce matin par exemple, j'étais euphorique sans aucune raison, et je le suis encore, mais ouh là, cette euphorie fait peur : est-ce que je suis euphorique parce que j'y crois un peu trop ? Est-ce un signe de mon corps ? Ne vais-pas me ramasser une grande grande baffe à y croire ainsi ? Parce que c'est un peu de la folie, qu'est-ce qu'il me prend ? Faudrait pas oublier le petit pourcentage de réussite quand même. Il y a aussi ces choses que je ne faisais pas et qui me surprennent : observer mes seins par exemple ! Les deux premières fois, je n'ai pas pensé que je pouvais avoir des signes physiques. Mais à vous lire, je l'ai appris. En même temps, je me dis que c'est inutile (d'autant que je ne sens rien, mais c'est peut-être un peu tôt et pas obligé...)

Mais je suis aussi (bien qu'un peu moins) dans le "j'y crois pas". Là, je crois que c'est ma raison qui parle, me rappelle les chiffres, les statistiques et fait de la prévention : "ce n'est pas parce que tu as eu 3 embryons la fois précédente et que ça a marché, que ça va encore marcher, c'est pas gagnant gagnant à tous les coups, d'ailleurs deux fois de suite, ce serait trop beau, d'accord, y'a pas de règles mais quand même, faut pas trop délirer...

Heureusement, ces pensées qui m'effleurent et que je partage ici largement n'occupent ni mes journées ni mes nuits. Elles sont là, tapies, mais elles ne m'envahissent pas. Car je sais que de toute manière, ça n'avancera à rien. Il n'y a rien à faire. Je ne peux pas me préparer à la nouvelle, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Je la vivrai comme je dois la vivre. Et en attendant, je dois vivre le moment présent. La meilleure chose à faire, j'en suis persuadée et valable pour moi, en cette période comme pour tout le monde, tout le temps.

Ne pas trop penser, juste vivre, respirer. 

bon, ma prochaine étape quand même : la lettre de l'hôpital qui fera le compte rendu de la fiv et nous dira ce que sont devenus les deux petits derniers : congélés ? pas congelés ? Tiens voilà une nouvelle question ...

PS : mes excuses à toutes celles qui n'ont pas (encore) la possibilité d'avoir ce genre de questionnements qui peuvent paraître dérisoires ("elle a déjà bien de la chance de pouvoir faire sa fiv" : c'est vrai). Je leur souhaite de tout coeur de pouvoir se poser des questions inutiles et de se tâter les seins pour des raisons avouables !! ;-)) :

 

 

illustration : Ingres, le Bain turc


Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Nell 12/02/2011 13:38


Ah... le grand jeu du j'y-crois-j'y-crois-pas de l'attente post fiv. Pas grand chose à dire sur ça... Essaye d'attendre sereinement. Mon ostéo m'a convaincue que penser positif aide à faire venir
le positif... Mais d'un autre coté, on a tellement envie de se protéger en cas d'échec plutôt que se prendre une muraille en pleine poire que les pensées négatives prennent souvent le dessus...
Bref, un comm' pour rien dire à part bonne chance... Je pense fort à toi


marlysa 11/02/2011 20:14


Bon le temps avance aussi par ici... bisous


le blog de *FIONA* en PMA 11/02/2011 14:09


Courage pour ces derniers jours d'attente! J'espere que tu gardes le cap sur ta sérénité!
bisous!


mon-petit-tresor.over-blog.com 12/02/2011 08:30



Naaan, finalement, j'ai changé de cap : tempête en vue, nan tempête en plein ! il est où notre horizon ??



muteen 11/02/2011 10:27


Tu as l'air d'avoir beaucoup de recul et de sérénité pour cette tentative c'estsuper. Je me doute que malgré tout tu dois stresser un peu et être impatiente du résultat. J'espère vraiment une pluie
de plus pour la semaine prochaine. Bisous


mon-petit-tresor.over-blog.com 12/02/2011 08:28



Exit recul et sérénité, c'est de l'histoire ancienne !!! ah j'en ai marre de tout ça !! Mais c'est toujours un plaisir un petit mot gentil !! Merci pour la pluie de plus : belle
expression... 



Cami 10/02/2011 21:56


Ah ben "le positif attire le positif", c'était dans le com juste avant... Mais j'ai lu, je suis allée me ballader ailleurs avant de poster chez toi et du coup j'avais oublié!! Naze, la Cami!!
Bon ben, chuis 200% d'accord avec Brige, alors !


mon-petit-tresor.over-blog.com 12/02/2011 08:27



Ah bah oui ;-)) on s'y perd parfois !!!



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/