Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 17:09

  (article écrit plus tôt et que je croyais avoir publié...)

 

Passé les pleurs, le désespoir, les cris, la vie reprend son cours et ma raison reprend sa place.

Je réalise combien je suis vite enfermée dans mes peurs et que ça me rend dingue.

Ok, je suis triste, ok c’est pas juste, ok, peut-être que je ne serai jamais maman.

Mais

j’ai par ailleurs beaucoup de chance

je suis en début de parcours pma (un peu plus d’un an, c’est tout jeune ça)

je n’ai eu « qu’une » fausse couche

j’ai eu la « chance » d’avoir une grossesse

je réponds aux protocoles,

je n’ai pas de complication particulière

je n’ai pas d’opération à subir (à part le polype retiré avant les fiv)

je suis en bonne santé

je suis saine d’esprit (enfin ça dépend des jours)

je suis bien entourée

j’ai un mari aimant

j’ai des amis sûrs, une famille adorable

j’ai des copinautes géniales

mais il ne suffit pas de voir tout ce qui remplit mon verre pour me réjouir, il faut une autre forme de conscience.

Car on peut être comblée et malheureuse. On peut se dire et se répéter qu’on est bien lôtie, ça ne suffit pas à se sentir mieux.

Parce que le malheur et le bonheur ne se quantifient pas. Ils relèvent de bien d’autres alchimies complexes...

 

En discutant hier avec mon petit mari qui était tracassé par mes états d’âme, et en parlant encore ce midi de fiv et de ses soucis à lui, j’ai réalisé qu’il était important pour moi de rompre avec une certaine passivité, de faire preuve d’un plus de force et de courage.

 

Mpm pense qu’il faut agir pour que ma tristesse se dissipe : c’est son argument avant même son désir d’enfant : autant dire que ma grossesse, chez lui, est désirée non pas pour sa future paternité mais pour voir ma joie revenir… = mauvais

 

Mpm pense qu’il ne doit plus me parler de ses propres soucis car ça me tracasse = mauvais

 

Mpm doit pouvoir entendre mes peines et je dois pouvoir écouter ses problèmes. Nous devons l’un et l’autre, répondre aux questions que nous nous posons sur notre avenir, nos choix qu’ils soient pma ou autres.

Je dois pour cela ravaler mes angoisses pour qu’il puisse s’exprimer sans redouter de me heurter et je dois pouvoir exprimer mes questionnements avec plus de mesure, sans en faire des drames.

Parce que franchement, parfois, je me trouve pathétique et je vous trouve bien indulgentes et adorables. Mais j’ai honte quand même de certains de mes posts (en même temps j’écris pour me soulager).

Et bien sûr on ne peut pas tenir un tel discours post-fiv ou tec, et bien sûr vous me comprenez.

N’empêche, je dois travailler à l’équilibre de mes émotions. Relativiser, non pas pour minimiser mais pour voir la juste mesure de ce qui est. C’est sûrement un discours que j’ai déjà dû tenir il y a quelques mois…

 

Mais ce midi, j’ai compris aussi que je devais veiller sur mon mari : ne pas lui infliger plus d’inquiétude que nécessaire, lui montrer que je peux remonter la pente, que je peux agir et réfléchir, que je ne vais pas me laisser aller et me prendre en main. Parce qu’il est un homme de combat, dynamique, que sa nature c’est d’aller de l’avant, de croire, et j’ai envie d’aller dans son sens, pour lui, pour moi, pour nous, parce que je sais que sur ce registre, c’est la bonne voie, celle qui permet de se lever le matin avec de l’envie, de se coucher le soir l’esprit en paix.

 

Il m’a dit ce midi qu’il était prêt à continuer la pma (pour moi c’était une évidence, mais en fait, ce n’était pas dit…) qu’il était prêt pour moi, parce que c’était nécessaire à mon bonheur et il a ajouté après, au sien également. Qu’il avait envie d’être père, qu’il regrettait de ne pas connaître ça. Mais au fond, j’ai bien compris que c’était avant tout pour moi dans l’immédiat que nous poursuivions ce combat-là. Je pense qu’en réalité, le jour où il sera papa (oui j’ai dit SERA), les choses seront différentes et qu’il s’appropriera sa paternité, comblera un désir d’enfant qu’il ne touche pas vraiment du doigt à cause de moi.

 

Pour l’heure, nous devons veiller l’un sur l’autre, tout en étant sincères dans l’expression de nos sentiments, de nos doutes, de nos questions. Nous devons mettre un peu de distance face à tout ce qui nous encombre, prendre un peu de recul, parler sereinement, posément.

 

En réfléchissant à tout ça, je penche pour une fiv icsi, avec l’envie de nous donner cette chance puisque nous l’avons, ne pas me précipiter même si j’ai le temps contre moi, aborder ce cheminement vers la grossesse avec plus de sérénité et une foi nouvelle. Et ne pas regretter un jour d'avoir supprimé cette chance là...  

Je dois me souvenir que je suis au début de mon parcours pma, que ce sera certes un parcours court car je ne vais pas y consacrer dix ans de ma vie, et que malgré mes 42 ans, j’ai encore le temps, je dois m’accorder encore ce temps et ne pas cristalliser toutes mes angoisses là-dessus.

Ce temps est peut-être même nécessaire à faire grandir en moi une maturité de mère ?  Peut-être qu’il nous faut du temps. Peut-être qu’on est trop pressées ?

 

Je dois aborder l’avenir avec plus de sérénité, moins d’angoisse, en confiance. Je dois être fière de ce que je vis, des choix que je fais et ne pas regretter. Je dois gagner un combat sur moi-même, sur mes faiblesses, et la pma peut ça. Si je reprends le dessus, si je ne me laisse pas envahir. Si j’accepte d’écouter mes peines puis de les évacuer.

Voilà où j’en suis aujourd’hui.

Et c’est bien, car demain est un rendez-vous important.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

fabienne 08/06/2011 10:38


je suis émue et impressionnée. C'est fou comme chaque mot choisi montre le chemin parcouru et celui à venir. Tu as raison d'être fière de ton parcours, de tes questionnements, de tes doutes, de tes
peines et tes espoirs. Prends le temps dont tu as besoin. Nous savons toutes que ce temps est nécessaire. Avec ce que tu viens d'exprimer, nous savons que tu as avancé sur le chemin du mieux être.
Un pas vers le mieux être pour ce aujourd'hui qui contineura demain. bizzzz


mon-petit-tresor.over-blog.com 08/06/2011 21:32



Oh ben non, faut pas ! Y'a rien de bien impressionnant là-dedans, il y a comme toi, beaucoup d'épreuves et d'expériences qui se cumulent et nous forgent peu à peu. Ce chemin, nous le faisons
toutes, avec nos moyens, nos forces et nos faiblesses, notre volonté, ce que nous sommes. Le chemin n'est jamais tout droit, et parfois on piétine, on fait du surplace, mais on avance toujours
d'une manière ou d'une autre même si parfois on ne le voit pas vraiment... Tu avances aussi beaucoup et tu as d'autant plus de mérite que tu te bats presque seule. Et que là aussi tu avances sur
ce terrain, il avance aussi. 



PlumeQuiEnfante 07/06/2011 13:00


C'est bien, tu reprends pied et ça fait du bien de te lire comme ça.
Va pour la FIV ICSI donc !


mon-petit-tresor.over-blog.com 07/06/2011 22:17


Merci, j'essaye ! Pour la Fiv icsi... Heu, c'est pas dit en fait. On va réfléchir.


frimousse 06/06/2011 22:53


"Je dois aborder l’avenir avec plus de sérénité, moins d’angoisse, en confiance. Je dois être fière de ce que je vis, des choix que je fais et ne pas regretter. Je dois gagner un combat sur
moi-même, sur mes faiblesses, et la pma peut ça. Si je reprends le dessus, si je ne me laisse pas envahir. Si j’accepte d’écouter mes peines puis de les évacuer."

Tu as tout dit je crois. Respect.
Pour LE choix, il n'y a que toi pour savoir ; ICSI ou DO... L'important c'est de porter votre enfant dans TON ventre non ? 20% vs 70%... Les chiffres vus comme ça sont parlants. Sauf qu'il n'y a
pas que les chiffres, il y a l'acceptation.
Tu fais ton chemin, tu seras sûre bientôt.
Des bises ma douce


mon-petit-tresor.over-blog.com 06/06/2011 23:00


Merci ma frim'. J'ai beaucoup pensé à toi aujourd'hui, parlé aussi de toi à mirandoline qui a vécu quand même l'enfer et ne parle qu'avec douceur, là où, personnellement je ne serais que rage.
C'est toi, c'est elle qui méritez respect et admiration. Et c'est aussi pour toi et les autres que j'ai décidé de relever la tête.


Cami 06/06/2011 21:31


Et j'oubliais : j'espère que ton rdv de demain va se passer bien. Je persiste à dire que c'est à nous de donner le rythme aux médecins, mais je n'arrive pas toujours à le faire... (mais après
l'échec du dernier TEC ns avons eu un "long" rdv à notre initiative, et à la sortie la gynéco nous a presque félicités de lui avoir un peu forcé la main pour ça!)
Re des bises


mon-petit-tresor.over-blog.com 06/06/2011 22:54


Ah, je me disais aussi, il manque quelque chose... Je ne suis pas sure de pouvoir forcer gyné belle même avec le soutien de mpm qui est pourtant du genre à pas lâcher l'affaire. Mais, là l'est un
peu démuni l'homme, l'a pas toutes les cartes en main, c'est aussi pour ça qu'une mise au point s'imposait...


Cami 06/06/2011 21:28


Dis donc, t'es prolixe toi aujourd'hui !
Alors je résume mes idées pour tes 3 articles :
- tu dis qqpart que tu as un peu honte de t'épancher sur des sentiments négatifs, des plaintes (heu, je n'ai pas les mots exacts en tête) : je me répète, mais les sentiments ne sont jamais honteux
à mon avis, c'est ce que tu ressens et c'est donc légitime, point. Quant à les exprimer sur le blog, c'est sa raison d'être : on n'est pas ici comme dans la vie courante, on censure moins, même si
on choisit ce qu'on dit : je crois que même si on noue des relations réelles et sincères, il faut être conscientes qu'elles sont différentes de celles qu'on a en conversation "ordinaire". Donc, on
dit des choses différentes, et différemment. Ni mieux ni moins bien, c'est juste une autre façon d'être "intimes"...
- Je trouve bien normal d'avoir 15 jours de spleen aux alentours de ta DPA... et très sain de le laisser sortir, en connaissance de cause.
- Fiv icsi ou do : ??? sais pas du tout, mais votre choix sera le bon !
- Je trouve que c'est important que tu aies pu faire le point avec Tpm, qu'il sache qu'il a aussi le droit de tomber, de temps en temps, sans avoir peur pour toi... que tu lui accordes ce droit, et
qu'il se l'accorde aussi. Décidément, la PMA nous apprend bien des choses sur nos couples...
- Tu trouveras la force de lutter pour y croire, je te fais confiance !
- Je trouve que c'est une excellente idée de tracer soi-même son chemin, ça t'étonne ??

Je te fais tout plein de bisoux, ma belle.


mon-petit-tresor.over-blog.com 06/06/2011 22:51


Ben toi aussi dis donc ... ;-) pour un résumé ... Merci en tout cas, j'aime ta façon de me dire les choses, c'est comme si tu me remettais mes pieds dans mes baskets, et hop, ayé je repars. Bon,
mais vais pas commenter ton com, il est tard et tout y est parfait, j'adhere en tout. Et puis on a choisi Fiv icsi si dieu le permet (dieu ou DN : même combat). Bisoutes


Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/