Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 21:54
Image-15-copie-1.png

 

Je pense aujourd’hui que c’est un leurre que de croire que de petits divertissements suffiront à me remettre sur pied. Ma coupe est bien trop pleine pour accueillir ces petits riens censés me faire du bien.

 

Je garde le cap tant bien que mal, c’est ma vie en ce moment, je dois faire avec.

 

Mais en gros, j’ai l’impression de me battre dans le vide. Vous voyez ce personnage de dessins animés qui donne des coups de poing dans le vide face à un géant qui le tient par la peau du coup. Il trépigne, il s’acharne, il y croit, mais il n’arrive pas à le toucher le géant, qui lui se marre bien (tiens juju ça nous ferait un beau dessin ça…)

 

Je me fais un peu cet effet-là.

 

Il faudrait du temps, un temps d'apaisement et je ne l’aurai pas dans l'immédiat : le quotidien au bureau est toujours pesant, notre avenir professionnel, un début de chantier et notre avenir à trois très incertain.

Alors je ne peux que relativiser, m’accrocher malgré tout au petites choses parce que la vie continue et qu’il est hors de question que je me laisse abattre, ça c’est nouveau chez moi : tu vois Plume, en effet on change ou on évolue.

Tout ça me fait un quotidien en dents de scie (vous avez dû le remarquer), je m’exalte pour une chose un jour et désespère le lendemain pour une autre.

Je suis à la fois stressée tendue en permanence et j'ai une volonté nouvelle d'aller mieux, d'être heureuse, mais Dieu que c'est difficile.

Mes articles ne tournent qu'autour de ça en ce moment, j'en suis consciente; ça peut barber à force, désolée les filles ! Que les barbées passent leur route, je comprendrai, car moi-même je passerais bien ma route parfois !!!

 

La pma revient néanmoins dans ma vie ces jours-ci. Pas la pma pure et dure des traitements et des rendez-vous, la pma qui nourrit mes réflexions sur la maternité, la famille, les valeurs.

 

Voici par exemple un élément important qui fait son chemin

 

à propos de ce désir d’enfant 

J’avais des doutes récemment sur ma volonté d’être mère, me voyant très (trop) détachée en regardant les poussettes, les mamans, les ventres ronds. Limite, je les trouvais agaçantes avec leur air béat, leur attitude de mère affairée, leur air important… Je me disais, je ne veux pas ressembler à ça, je n’ai pas envie d’être comme elles. Mais ne pas vouloir être comme elles ne signifie pas ne pas vouloir être mère, cela signifie vouloir être moi. En gros, quand je les vois, je ferme mon regard sur elles, sur ce qu'elles sont et représentent et le tourne sur moi-même, je me visualise maman ou enceinte et ce que je visualise est doux et serein.

Cette image me fait penser à une copinaute, je ne sais plus qui. Elle disait que sa -toute récente- grossesse était très intérieure, qu'elle n'avait pas envie de l’étaler. Je pense que je serai ainsi si je suis enceinte un jour. Très centrée sur notre couple, notre vie, pas expansive, pas glorieuse, intériorisée (ça aussi c’est nouveau, car il y a un an je rêvais de pouvoir montrer un gros bidon, le clamer à la terre entière…). Si je suis enceinte un jour, je sais aussi que je ne serai pas une femme sereine parce que ce n'est pas dans ma nature, mais je sais aujourd'hui que je pourrai puiser des forces nouvelles, une volonté que je n'avais pas il y a quelques mois et qui sont celles dont je fais preuve actuellement pour aller mieux et apprécier la vie. 

 

à propos de choses moins drôles

Mes angoisses en ce moment sont de nouveau là, ténues heureusement, mais là quand même, prêtes à se laisser vivre, mais je lutte contre. Ces angoisses sont aussi liées à l'idée de la mort qui afflue par moments et régulièrement (aaaaarrgh). Quelque part en moi, parmi les x raisons qui nourrissent mon désir de grossesse, un enfant représente une poursuite naturelle de nous-mêmes, c'est pas un antidote à la mort, c'est juste qu'un petit de nous, c'est une continuité, c'est tellement beau, tellement grand... Seulement voilà, nos chances s'amenuisent et j'en ai bien conscience, alors je dois aussi composer avec l'idée que peut-être nous n'aurons pas d'enfant. Vous savez combien c'est infernal comme idée, insoutenable, tellement lourd que je sens bien qu'inconsciemment je tente d'apprivoiser l'idée, par petits bouts, comme un plat trop amer, un fruit trop acide... Mais je n'arrive pas à m'imaginer vivre une telle épreuve, devoir dire c'est fini... C'est au-dessus de mes forces, c'est quelque chose que j'évacue totalement... Alors le plus souvent, je passe à autre chose (ça aussi c'est nouveau, je rumine moins), n'empêche, les démons sont toujours là, je leur fais juste moins de place. 

 

à propos du prochain TEC

Il y a deux nuits, je n'ai rêvé que de ça, un rêve compliqué, des examens, des blocs, des infirmières, je n'en ai plus le souvenir mais je me souviens combien ma nuit était agitée. Ce TEC, je n'y pense qu'épisodiquement, mais un peu plus chaque jour : d'abord les médocs à acheter avant de partir, gérer le traitement qui va commencer avec J1 pendant les vacances.

Je ne sais que penser de ce tec. Je sais que j'ai peur du moment de la décongélation. C'est bête mais cette chance supplémentaire, elle compte tant. Je me dis que nous aurions pu ne pas l'avoir alors c'est déjà bien. Mais justement, c'est tellement bien que ce serait trop cruel qu'elle nous soit retirée avant le transfert... Mais là encore, (changement, Plume, changement...), j'évacue vite cette peur qui ne sert à rien qu'à me polluer. 

 

 

et pour eux les hommes

Pour finir, sur un sujet qui rejoint mon précédent article et nos hommes, j'ai trouvé un article très court qui parle de la pma et des hommes, et qui cite un site pour eux avec des témoignages et tout et tout (n'ai pas encore pris le temps d'aller voir, mais ça nous intéressera aussi je pense) : la pma ma femme et moi link


 

Voilà pour ma tartine du jour (à ce propos j'ai acheté de très bonnes confitures pomme cannelle à un petit producteur qui exposait au parc floral : parc floral que toute pmette se doit d'éviter par beau temps car envahi de marmots en liberté !)

 

Bon cette fois j'arrête

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

constance 09/04/2011 23:22


Je partage aussi cette angoisse de la mort et cette idée rassurante qu'une part de nous-mêmes puisse nous survivre après notre disparition à travers notre descendance. Mais j'essaie de me
convaincre que même si nous n'arrivons pas à avoir un enfant biologique, nous laisserons une trace, que nous transmettrons peut etre à notre enfant adoptif.
Cette idée de grossesse intériorisée, je la comprends. La béatitude des femmes enceintes m'agace. Pour la part, je ne m'imagine pas enceinte, peut-être une intuition, je n'y arrive pas, bien que le
désir d'enfant soit là.
On traverse une période douloureuse. Il faudrait essayer - je sais que c'est facile à dire et je suis la première à baisser les bras à la vue d'une femme enceinte - de profiter de ces petits riens,
pour ne pas regretter d'avoir laissé filer 5 ans, 10 ans de notre existence.
Bientôt les vacances. Prends bien soin de toi d'ici là. Bises


mon-petit-tresor.over-blog.com 10/04/2011 11:24



On vit chacune les choses un peu différemment mais on se retrouve sur bien des points. La béatitude des femmes enceintes nous agace, mais peut-être serons-nous ainsi finalement ? J'imagine que
non pour le moment mais qui sait, en tout cas, j'espère juste avoir un joli ventre rond. Je pense comme toi qu'il faut profiter des petites choses, mais on a des hauts et des bas, parfois c'est
plus dur, parfois on s'en sort. Mais on vit toujours comme sur un fil, dans l'attente du prochain espoir et c'est usant. J'espère que je saurai en effet profiter des vacances (qui seront aussi le
début du tec... ) Bisous



Lara 06/04/2011 19:59


Ouais moi j'etais super con avant tout ca... mais note que j'aurais bien prefere le rester, quitte a le devenir encore plus et ne jamais le savoir...


mon-petit-tresor.over-blog.com 06/04/2011 20:08



Je suis sûre que non, c'est pas possible, on change mais pas tant que ça !!! ;-)



Cami 05/04/2011 22:54


Ton article me parle, fort.
Ou plutôt non, il me murmure dans l'oreille, tout près du coeur...
Bisou


mon-petit-tresor.over-blog.com 06/04/2011 12:48



Dieu que c'est beau ce que tu dis là... Merci !!



snowhite 05/04/2011 22:34


la grande victoire sera une fanfare interieure...mais on aura la classe de la reserve parce que le pain noir on l'aura bouffer!!
on sera belles et grandes ...je trouve meme qu'en fait ....nous le sommes dejà!!.bisous


mon-petit-tresor.over-blog.com 06/04/2011 12:48



Je nous trouve belles et grandes en effet, plus je vous lis, plus je vous aime les filles !



PlumeQuiEnfante 05/04/2011 17:39


J'aime bien ton petit article avec toutes tes réflexions. La PMA ça rend moins conne c'est sûr car dans la souffrance ton cerveau se surpasse. Ton mental cherche et cherche encore pour trouver de
la force, faire accepter l'injustice, t'apprendre l'humilité (ça c'est sûr ! LOL) et te changer radicalement. J'aime beaucoup le passage sur ta vision de toi enceinte. Une grossesse intérieure non
étalée comme un bandeau grossier.
Enceinte et même maintenant je ne me vois pas acheter les T-Shirt avec le gros "c'est pour mars !" ou " c'est un garçon" ni même porter le bandeau de grossesse, encore moins porter mes mains à mon
ventre en public et afficher un air béat. C'est fini tout ça.

Je crois aussi qu'on sera, toutes les PMEttes, des mères atypiques et donc géniales ! On ne se transformera pas en merdeuf (les mamans qui affichent leur air affairé et important dans les parcs)
sinon réfère-toi au livre 'No Kid' que j'ai lu dernièrement et qui te fait bien prendre conscience que la maternité ce n'est pas un long fleuve tranquille où le bonheur est partout...

bon je ne m'arrête plus là ! Faut vraiment que je parte en thalasso ! LOL


mon-petit-tresor.over-blog.com 05/04/2011 21:32



Plume !! Tu crois que j'étais conne avant !!!! ;-)))  


Of course my dear, c'est sûr, ça nous enrichit cette fichue pma.... et OUi, c'est étrange ce changement sur mon idée de la grossesse. ça n'est plus pour moi une "gloire" sociale (je crois que ça
l'était un peu au tout début, je voulais être dans la norme), bon, mais en même temps, dans les gros bidons qu'on croise il y a sûrement des pmettes.. Je note le livre !! ça me fait penser à un
livre que je voulais lire il y a longtemps et qui dit en gros je crois qu'on peut aussi être heureux sans enfant, un livre que je voulais lire du temps ou je pensais ne pas vouloir d'enfant,
quand le monde entier m'agaçait avec ses marmots (en réalité je m'agaçais contre moi-même, car j'en rêvais comme tout le monde et j'étais incapable de me l'avouer) du coup ce livre n'est
peut-être plus d'actualité 


mais je m'arrête plus non plus !!!! Faut qu'on parte t'as raison !! Bisous



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/