Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 08:38

Je suis allée faire un petit tour ce matin sur les blogs, enfin quelques blogs, je suis tombée sur le petit pied de Paul et j'ai relu ton article Chris (Des racines et des ailes), puis chez toi Irouwen où j'ai découvert ton dernier article, je ressens toujours tant d'émotions en te lisant.... Je n'ai pas réussi à laisser un commentaire (l'iPad est limité pour ça, tout comme la mise en page d'article sur overblog) mais finalement, j'ai pu penser au "il y a un an"...

Il y a un an, rien n'allait pour moi, une collègue détestée partait subitement mais me laissait son boulot sur les bras, il y a un an, je perdais mes mots, le fil de mes pensées, mes yeux souffraient, et les maux de tête devenaient plus lancinants. Il y a un an, je mettais ça sur le compte de la fatigue, du stress, loin encore de m'imaginer qu'une tumeur me comprimait le cerveau...

Depuis, il a fallu se remettre sur pieds, reprendre le fil de la vie et affronter une autre tempête, professionnelle, et donc moins essentielle, mais inévitable néanmoins...

Aujourd'hui, je ne veux pas encore espérer que dans un an, nous aussi nous aurons notre part de bonheur, ça semble si simple, quand on lit l'heureux dénouement que nombre d'entre vous avez connu, mais, ça ne l'était pas, c'est juste une très très grande incertitude, un infime possible.

Alors je me demande s'il me faut me nourrir de vos belles histoires pour moi aussi y croire, ou les éviter, parce qu'elles sont dangereuses. Je suis partagée. Mais une chose est sûre, si nous restons dans le rêve sans agir, il ne se passera rien. Il faut un jour agir, ne pas trop laisser le temps filer. Je suis encore timide, je me fais hésitante, est-ce vraiment pour moi cette vie-là, est-ce que je pourrais être une maman ?

Je crois que j'ai peur du bonheur mais je crois qu'il est temps pour moi de grandir là-dessus, car le bonheur n'est pas quelque chose qui me serait interdit ou autorisé, le bonheur est celui qu'on se définit, qu'on s'accorde, qu'on se construit. Et mon bonheur, c'est de vivre avec mon mari, mon chat, et j'espère un jour notre enfant.

Alors merci Irou, Chris pour vos posts qui me ramènent à l'essentiel. Un essentiel que j'ai trop tendance à me refuser, pensant qu'il n'est pas pour moi, c'est idiot je sais.

Je m'accroche donc à cette petite phrase qui était répétée dans un film

" on ne sait jamais ce que la vie nous réserve"
"Qui ne tente rien n'a rien"

On ne peut jamais tout maîtriser, mais on peut décider beaucoup.

 

EDIT DU LENDEMAIN 

Je reçois ce matin la Lettre de Marie-Pierre Charron (une newseletter d'une canadienne qui nous parle de la "Life"... : 

link

Elle évoque la maladie de sa mère et les statistiques auxquels elles se référaient, s'accrochant aux 10% d'espoir... Et extrapole donc sur ce qui nous raccroche ou pas à notre espoir, à notre rêve. Ses derniers mots ont résonné en moi et fait écho à cet article, je la cite :

Ainsi, vous êtes complètement seul, en quelque sorte... je veux dire, seul avec votre rêve, seul avec vos élans profonds. Même le plus éminent spécialiste, même les statistiques les plus officielles, même tous les exemples décourageants dont vous avez connaissance peuvent être démentis. (...) le fait est que nous combattons généralement (...) de vieilles peurs et pensées limitatives que nous pouvons commencer à guérir immédiatement. Profitons-en, et mordons dans la vie passionnément. 

Voilà c'est bien ça. Notre pourcentage de réussite est limité, mais plus encore, si nous n'engageons rien. Ce rêve nous appartient. Et même si comme la maman de Marie-Pierre Charron, nous ne réussissons pas, comme elle, nous nous serons accrochés et contrairement à elle, nous n'en mourrons pas... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Chris et Yannick 07/11/2012 19:33

Pourquoi pas vous ??? Mais ne te pose pas la question ...
Comme tu le dis si bien, et si c'était nous avec tout ce que cela implique derrière : la peur du bonheur comme tu dis si bien ...
Et si demain c'était vous, tu ferais comme nous ... tu vivrais au jour le jour tout ce que la vie peut t'apporter de meilleur ...
Tu es faite pour le bonheur, celui dont tu rêves ... et j'espère que tu te donneras les moyens d'y arriver ...
Je suis tellement contente de te lire enfin à nouveau sur ce blog ...
Je suis contente de voir que tu ne renonces pas à tes rêves ...
Alors, bats toi, battez vous et je croise les doigts pour que tu puisses vivre ton bonheur en réel ...
Pleins de bizous ... et accroche toi ...

mon-petit-tresor.over-blog.com 08/11/2012 08:10



Merci Chris, venant de toi, je ne pouvais attendre meilleur réconfort. Non, je ne renonce pas à notre rêve, même si aux yeux de beaucoup il semble fou.  D'ailleurs je n'en parle pas à
ceux de mes proches qui ne peuvent pas vraiment comprendre. Ce rêve est donc revenu en son temps. Il était là, bien enfoui, mais j'ai vite su que je n'avais rien lâché, que ce désir profond
était intact. J'ai même été "déçue" de constater que rien n'avait changé après l'opération, je pensais que je n'aurais plus envie d'enfant, et que c'aurait été un soulagement. Mais le désir était
là, intact, il n'avait pas encore le loisir de s'exprimer, j'ai même eu un peu de mal à l'accpeter... Maintenant que nous voyons le bout d'un tunnel, nous pouvons en prendre un autre, le plus
long peut-être, le plus essentiel, et j'espère bien qu'au bout, il y aura une vraie lumière. Sinon, j'espère que je saurais m'en remettre....



danslalueurdelavie 07/11/2012 10:14

Tu sais il y a un an je me disais la même chose, et puis, un an plus tard... je ne réalise toujours rien bien sûr, c'est trop tôt, mais tout ça pour te dire de ne rien lâcher, de ne pas lâcher ton
courage et tes espoirs. Ton homme et toi êtes prêts à reprendre la route, ça se sent. Laisse-toi porter, et je suis sûre que dans un an tu porteras de très bonnes nouvelles!! J'y crois pour toi!!
gros bisous

mon-petit-tresor.over-blog.com 08/11/2012 08:00



Merci pour ton message, qui me touche beaucoup. Je peux être pleine de doutes et de peurs mais quand je suis lancée, j'arrive à puiser une force... Je viens de lire les bonnes nouvelles. Toi non
plus ne lâche rien, c'est le moment le plus beau, mais le plus dur aussi je trouve, période si fragile, alors vraiment prends soin de toi. Baisers. 



irouwen 05/11/2012 21:43

Alors si tu ne peux pas renoncer, il faut y aller, à petits pas, un rendez-vous entrainant un autre. Ainsi de fils en aiguilles, le chemin se construit. ALors le courage que tu possède met le dans
ces explorations de la situation (chirurgien, gynéco qui s'y connait en don). Et puis je pense, tu n'es pas seule dans cette histoire ton mari est là, il souhaite un enfant aussi, alors ne peut-il
pas partager avec toi son courage à lui, sa détermination à lui, pour être plus fort tout les deux dans cette démarche. En tout cas, si tu as besoin d'une séance de remotivation en courage et
détermination, je suis là.

mon-petit-tresor.over-blog.com 08/11/2012 07:50



Tu as raison, et je le sais pertinemment, les choses se feront à petits pas, comme elles se doivent. J'ai confiance. Pour les fiv "classiques", j'avais tout pris en main, mais mpm était très
présent et n'a manqué aucune étape, il savait tout ce qui se passait. Alors, je commence déjà à impulser le rythme en parlant d'Espagne, en inscrivant la fiv dans notre budget (ha bon tant que ça
m'a-t-il dit hier alors que j'en ai parlé à plusieurs reprises... ). Je ne suis pas inquiète. Je nous fais confiance. J'entrevois une éclaircie, j'espère juste que la chirurgienne ne va pas tout
assombrir... ça peut être le hic ! Merci pour la séance, ça se pourrait bien un de ces jours . 



irouwen 04/11/2012 20:30

Effectivement, Ange on peut décider beaucoup. Tu peux décider de voir avec ton chirurgien, tu peux décider de prendre rendez-vous avec le docteur D. gynécologue de son état, tu peux décider de voir
ce que proposent les différentes cliniques. Mais tu peux aussi décider de ne rien faire de tout ça.
Je pense à toi

mon-petit-tresor.over-blog.com 05/11/2012 08:09



Ah chère Irou, ton com commençait bien ! Mais je ne peux décider de ne rien faire de tout ça, car rien qu'à lire cette éventualité, j'ai l'impression de m'amputer d'un membre. De me priver de mon
bonheur possible. De passer à côté de tout... Je ne suis pas une grande courageuse ni une très déterminée, mais je ne saurais m'aimer si j'abandonnais, l'histoire, je le sais, je le sens n'est
pas terminée. Un jour peut-être mais pas encore. 


En lisant ton parcourss hier, les pronostics si négatifs, je me suis dit que néanmoins, vous avez poursuivi la route, pas rebroussé chemin. et ô combien, vous avez bien fait. Bien sûr votre
réussite n'est pas celle de toutes, mais malgré tous les obstacles, vous êtes allés là-bas, et je me souviens m'être fait la réflexion, que ça me semblait incensé... Comme quoi !


 



vertupatience 04/11/2012 10:05

Ma meilleure amie, suite à un gros craquage face à mon inaccessibilité au bonheur (l'infertilité y étant pour quelque chose, mais pas que) m'a dit ce week-end "j'espère que tu vas réussir à
décrocher et profiter de la vie, çà ne dépend que de toi...". J'ai trouvé que çà sonnait bien avec mes maux, et je me suis retrouvé dans les mots de ton post.

mon-petit-tresor.over-blog.com 05/11/2012 08:01



Bonjour m'dame ! Je ne te connais pas, ni ton parcours, et suis donc bien en mal de rebondir à tes propos (serais bien capable de faire une gaffe même), j'irai donc lire un peu chez toi, mais en
tout cas, merci déjà pour ton message ! Bises 



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/