Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 13:22

ici je voulais mettre l'illustration de Hokusai, la Vague

mais plutôt malvenu..

 

J'ai beau dire, j'ai beau faire, la pma est là. Ce n'est pas la première fois que je fais ce constat évident, mais j'y repense depuis hier. Car j'ai beau essayer de vivre d'autres choses, d'avoir une vie en dehors, de me concentrer sur mon travail, de faire des projets, de m'intéresser aux fleurs (;-) ) à la couture ;-), à la littérature ;-), aux spas ;-) aux petits plaisirs de la vie et de l'instant présent... elle est toujours là. Tout simplement parce qu'elle est en moi. Est-ce pour toujours ? Il est difficile de le dire aujourd'hui, mais je suis sûre en tout cas qu'elle a opéré un tournant radical dans ma vie. Une autre voie, un autre chemin Cami... Elle est partie intégrante de moi-même... Une case en plus... 


Je ne fais pas ce constat avec amertume ou regret, je suis relativement sereine, tout au moins à la minute où je l'écris.... J'ai assimilé ces trois lettres qu'on peut même changer d'ordre, en AMP par exemple, soyons fous... 


Car, la pma, c'est moi. Avec ses hauts et ses bas, ses espoirs et désespoirs, ses joies et ses peines. Elle m'a fait vivre en noir et blanc pendant longtemps, avec certes beaucoup plus de noir que de blanc, mais depuis quelques mois (depuis le blog ?), j'arrive à mettre des couleurs, des nuances, enfin pas toujours.... 


 Je vis des moments intenses en tout cas. Du coup, en dehors de la pma, j’ai envie de vivre aussi plus intensément pour compenser peut-être, ou parce que je suis plus consciente de la fragilité de la vie, de son côté insaisissable, impossible à maîtriser..  C'est peut-être aussi pour ça, que je suis "border line" ces temps-ci : beaucoup d'émotions et quelque difficulté à les vivre avec sérénité.


Quand je parle de "hauts" et de "joies" - au risque de surprendre -  je pense bien sûr à ces moments ô combien précieux et rares qui incarnent l'espoir, le but ultime, la consécration : un nombre de follicules suffisants, des embryons, un transfert, un tec possible, pouvoir déjà en arriver là et top du top, la joie d'une pds positive : ça peut arriver... Mais ces hauts-là ne sont pas suffisants pour rester sous la vague. Heureusement, il y a aussi et surtout ce chemin avec mon mari, une aventure hors du commun, qui nous a soudés, secoués, transportés dans une autre monde. Un chemin main dans la main (rho le cliché !), mais quand on sait qu'il y a dix ans, il ne voulait absolument pas d'enfant et que le mot couple l'effrayait encore, je mesure la distance parcourue. Je pense même, oui, j'ose le penser, que si nous avions eu un enfant naturellement, rapidement, les choses auraient été bien différentes (mieux en un sens quand même, je suis pas maso), mais je commence à croire qu'il nous "faut" peut-être ces épreuves pour mesurer notre engagement, faire de l'espace dans nos vies.. Il vaut mieux croire ça de toute manière plutôt que de penser en années perdues... 

Quand je parle de "hauts" et de "joies", je pense aussi à vous les filles et à ce blog. Car c'est une vraie joie que de vous avoir rencontrées. De pouvoir parler ici librement chez moi, sur mon blog, d'être comprise, entendue, soutenue dans les moments durs mais aussi et surtout d'avoir pu faire votre connaissance, de pouvoir à mon tour vous soutenir, vous rendre visite, me réjouir, m'inquiéter, rire parfois, pleurer aussi, espérer... : je n'imaginais pas un instant vivre ça et d'une manière si inattendue puisque je ne connais aucune d'entre vous. Je trouve cette sphère secrète très précieuse. Un petit jardin que j'adore cultiver. D'autant que mon cher mari accepte mieux mes escapades, il a même eu quelques nouvelles récentes de Plume, de Marlysa...


Enfin, la pma c'est pas la joie quand même !! Sans déc...

Et quand je parle de "bas" et de "désespoirs", je parle bien sûr de toute cette tristesse qui nous a inondés dès le début et nous accompagne au quotidien pour ne plus nous lâcher. Car il ne me faut pas le nier : pma = tristesse. Tristesse parfois tapie, mais tristesse tout le temps quand même...

Tristesse tant que la maison restera vide des cris de notre enfant, tant que mon ventre restera vide, tant que notre vie sera vide de lui : Z'avez remarqué  

 

Entre le mot vide et vie, il suffit d'un "d" à enlever pour que tout change... 


Au quotidien, pour le moment, ça change pas des masses. Entre les tentatives et les périodes d'attentes, il y a toujours ces petits "bas" qui polluent l'existence, ces coups-bas de l'existence (et je fais ici une parenthèse pour préciser aux copinautes heureuses qu'une bonne nouvelle peut être, certes, source de pincement au cœur et de sentiments confus, mais ça reste toujours "une joie", une bonne nouvelle : qu'elles s'en souviennent). 

Ma petite pollution d'hier, c'était au bureau : je travaillais avec un collègue qui se met à parler de bébés nageurs, je ne sais plus pourquoi... J'ai la tête baissée, occupée à ma tâche et je l'écoute néanmoins, il dit "tu connais les bébés nageurs", je lève la tête pour lui répondre "oui", mais là je vois qu'il ne s'adresse pas à moi, mais à ma collègue qui a accouché l'année dernière, et il complète "tu fais pas ça avec ton fils?"... Je rebaisse la tête, j'encaisse, je poursuis mon travail. Mais hier soir, la scène me revient et avec elle, les sentiments que j'ai tus sur le moment. Je me suis sentie, comment vous dire, comme un non-être, une non existence, un vide, un néant, un gouffre, un trou noir... Une blessure tout simplement. C'est ça la pma, ça rend fort et ça fragilise... ça fait des vides et des pleins pour des grands tous et des petits riens...


Pourvu qu'un jour ça me fasse une vie... 


Mais je vais terminer sur une note plus optimiste avec la suite de mon épisode médecin / acupuncture : mes analyses semblent bonnes, je l'ai rappelé quand même, et j'ai donc pris rendez-vous avec lui pour essayer l'acupuncture : j'ai un bon sentiment. La vie mardi m'a fait ce cadeau-là : me mettre sur une nouvelle voie, grâce à un malaise, un mari, une pharmacienne, un médecin... Elle m'a portée je crois jusqu'à lui pour que je me prenne en main, que je me laisse entre ses mains et que je me sente mieux et qui sait, peut-être nous aidera-t-il à accueillir notre petit trésor... 

At last but not least, ce clin d'oeil de la vie : ce matin, j'avais pris à la maison des sacs ikea pour une utilisation au travail ; et arrivée au bureau, je les sors pour les trier, distribuer, et au fond de l'un d'eux, je retrouve ce petit livre "l'assistance médicale à la procréation"... (oups ! si quelqu'un était tombé dessus...)


Quand je dis que la pma est toujours là et bien là !!

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Cami 13/03/2011 23:05


Un autre chemin ? Ou le même chemin, mais qui continue différemment ?
Je suis d'accord avec toi, l'infertilité fait partie maintenant de ce que nous sommes, la PMA aussi, que nous soyons pendant un ttt ou pas. Nous sommes remplies d'absence... du moins c'est comme
cela que je le ressens. Et même si on vit, si on s'intéresse aux fleurs, à la couture ou à la musique, cette absence-là reste toujours en nous, la tristesse est là.
Pourvu qu'un jour ça fasse une vie... (elle m'a mis les larmes aux yeux, ta phrase)

Tu sais, dans mon abécédaire de l'école maternelle, la lettre d était représentée par une femme enceinte dont le gros ventre formait le "cercle" du d... ;)

Bisou


mon-petit-tresor.over-blog.com 14/03/2011 20:41



Remplies d'absence... C'est fou mais c'est ça ... Si l'absence doit perdurer, il nous faudra peut-être trouver comment la combler. Le peut-on ? Et remplir le vide par quoi ? La réponse appartient
à chacun. Je n'en ai pas pour le moment. J'espère trouver du courage pour être heureuse et me réaliser autrement si jamais je n'ai pas d'enfant... Je n'ai pas envie de devenir une femme triste et
vide. Mais bon, j'ai un peu le moral dans les talons alors je ne vais pas tomber dans cette idée négative, d'autant que j'ai quand même un tec en perspective... T'es sûre que c'était un "d",
c'était pas un "b"? ... Bisous



Chris et Yannick 12/03/2011 19:54


Je dirais que les choses n'arrivent jamais par hasard, elles arrivent à un moment précis dans notre vie, dans un contexte précis, et j'ai mis longtemps à comprendre que "peut être" la PMA dans ma
vie, c'était pour me faire passer un message, que certes je ne pense pas avoir compris dans sa globalité, mais peu importe, je crois qu'elle n'est pas là par hasard, et ton malaise cette semaine
n'était certainement pas du au hasard, il t'a permis de t'ouvrir sur autre chose, de t'aider dans un moment difficile, à prendre comme un cadeau ... LOL

En tous les cas, même si comme tu le dis si bien, la PMA est en nous quoi qu'on fasse quoi qu'on dise, mais peu importe, il faut juste apprendre à vivre avec, et c'est cela le plus dur, avec son
lot de bonnes ou de mauvaises nouvelles, ...

Tu es aussi en train de prendre un autre chemin, plus serein, plus posé, plus constructif, tu es une femme fantastique et tu y arriveras à rester sous la vague, je me fais pas de souci pour toi
...

Le vide, le néant peut toujours être comblé en attendant que ton ventre se remplisse, comme tu le dis par la vie ... l'écart n'est pas si important, et il est si facile de plonger du côté du vide,
mais plus difficile de remonter vers la vie ...

Alors garde ton masque pour nager sous la vague et ne pas prendre de remous, tu peux aussi mais cela demande de la motivation et de l'envie, prendre ta planche de surf et "surfer" sur les vagues,
... c'est une autre idée à creuser que j'aime bien ...

Enfin, bref, je m'emporte, mais en tous les cas, j'aime les couleurs que tu emploies, et même si parfois c'est moins coloré, au moins, elles sont là ...

J'aime aussi ton rapport aux choses, si les choses ne s'étaient pas faites ainsi, peut être qu'elles seraient différentes, en mieux mais aussi en moins bien sur mon couple, mes envies, mes besoins
...

L'important, c'est que vous ayez envie des mêmes choses maintenant, que vous êtes encore certainement plus soudés qu'avant, et que rien que pour cela, la PMA mérite d'être vécu même si ...

Voilà, ... pour terminer, je te souhaite que ce D ne fasse plus partie de ta vie, et que tu puisses démarrer comme moi, une nouvelle page, celle de la maternité, ...

Alors tiens nous au courant, ... je suis contente que tes résultats soient bons, bonne nouvelle ... !!!!

Et je t'envoie pleins de courage, pleins d'ondes positives, pleins de joie, qui j'espère te feront oublier un instant ta tristesse ...

Pleins de bizous et à très bientôt.

(PS : J'ai changé mon adresse email (pour cause de piratage), tes messages vont enfin arriver à ma boite mail ... LOL ; si tu as envie de m'écrire, pas de souci, je te répondrai toujours).


mon-petit-tresor.over-blog.com 13/03/2011 20:36



Ma chris, il faut que je relise ta réponse tranquillement à froid, tu sais combien ça compte, mais là je suis un peu dans les choux avec le boulot et le torticolis, je vais dîner et file au
lit... Je t'embrasse fort fort. 



fabienne 12/03/2011 11:21


rhhhhhhoooooooo! c'est fou comme on se ressemble! j'aurais pu écrire ton post. d'ailleurs hier, lorsque j'ai relaté mon examen professionnel, j'ai ajouté une chanson. Si tu as qqs minutes de libre,
écoute-là, elle te parlera ... de pma, de la vie, du vide ... il mnaque juste le sac ikéa ;-)
bizzz et bon w.e


mon-petit-tresor.over-blog.com 12/03/2011 19:12



Fabibi je crois en effet qu'on a bien des points communs et hum que c'est bon de se sentir proches !!! J'ai pas écouté la chanson c'est vrai hier, vais y aller de ce pas !! T'embrasse fort !



constance 11/03/2011 23:02


Merci pour ce très bel article !
C'est une grande chance d'avoir à tes cotés un mari compréhensif et aimant et de pouvoir traverser cette épreuve soudés.
Rdv le 22 mars pour moi aussi !
Bises


mon-petit-tresor.over-blog.com 12/03/2011 19:11



Dans la tourmente, j'essaye de ne pas perdre de vue ce qui est précieux à mes yeux... On se tient au courant le 22 alors ?! La veille j'aurais en plus vu l'acupuncteur : grande semaine ! Plein de
bisous



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/