Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 18:59

 

Image-7.png

Ce n'est pas l'heure des bilans, je n'ai pas envie de ça, mais j’ai compris quelques petites choses au fil des mois de ma pma, surtout depuis que je m’exprime ici, et elles me viennent en vrac : 

D’abord, j’ai réalisé que je vis des choses très universelles et très naturelles, des choses très fortes, et parfois même extrêmes, et qu’il n’y a aucune honte à avoir des sentiments tout aussi forts et déstabilisants : qu’il s’agisse d’un sentiment d’injustice, de colère, ou encore d’indifférence face à une naissance, par exemple. 

Je vis des choses difficiles mais pas insurmontables. On n'est pas toutes armées de la même manière pour les affronter, c’est vrai, mais chacune a ses ressources, une capacité (un instinct ?) de survie et une volonté de materner plus forte que tout. On y laissera peut-être quelques plumes, mais ça fera partie de notre vie. Celles qui sont enceintes et si craintives, incapables de vivre les premiers temps de leur grossesse sereinement sont un parfait exemple des traces qu'une pma peut laisser. Mais il y aura sûrement d'autres traces positives, elles.

Je sais que je m’engage avec une 3e fiv dans la voie de l’espoir, mais plus certainement dans la voie du désespoir (si l’on se fie aux pourcentages qui disent hélas une réalité peu favorable). Il ne me faut pas nier cette possibilité de l’échec qui est très grande pour moi , il me faut au contraire l'apprivoiser à défaut de facilement l’accepter, même si elle ne change en rien la douleur de résultats --- . 

Je sais aussi que ce parcours si difficile est fait de mes faiblesses, de mes peurs irrationnelles, de mon bagage, de mon histoire, mais ça me porte également. Tout n'est pas noir, tout n'est pas blanc. Alors oui, il se joue certainement des choses que je ne maîtrise pas totalement, c'est ainsi. Mon désir d’enfant est beau et sain mais il est aussi régi par d’autres lois. 

Je sais que le couple peut être fragilisé, je l'ai touché du doigt. On ne vit pas les mêmes sentiments au même moment et même si l’on partage tout de cette pma, on peut être parfois en décalage, il faut penser à préserver le couple. Je crois que c'est ce qu'essaye de faire mon mari en mettant une distance que je ne comprenais pas. Je l'en suis aujourd'hui reconnaissante.  

Préserver le couple mais aussi se préserver. C'est sûrement pour ça que je suis si peu consciente que dans deux jours je rattaque un protocole et que j’y crois tellement moins qu’avant. Oh, je vous entends dire « mais si, il faut y croire, ça va marcher », c’est adorable et vous avez raison d’une certaine façon ; mais j’ai aussi raison, il me semble, de mettre un peu de raison dans cette histoire-là et un peu moins de passion. D'autant que rien ne garantit que j'irai au bout, jusqu'au transfert.

Je sais que je dis tout cela peut-être pour tenter de me convaincre, et que demain j'agirai à l'encontre de toutes ces certitudes, je ne m'en veux pas, je veux arrêter de m'en vouloir et de culpabiliser, surtout quand il s'agit de ressentis.  Bref de bref : tout cela n’est pas simple. Que dépreuves fortes à passer... Il ne faut pas désespérer, mais pas trop espérer non plus, juste mettre plus de mesure, tempérer un peu, enfin c'est ce qui me semble bon pour éviter des débordements insurmontables et trouver un équilibre entre ma vie, ma pma et unifier les deux.

Le dire est une chose, arriver à le faire, en est une autre... Hum...

Tout ça pour dire que je n’avais pas de vœux, de résolutions particulières à formuler pour moi-même en ce début d’année. Rien ne me vient. D’abord, je l’ai déjà fait dans un précédent post et puis aujourd’hui, j’ai juste envie de continuer ma vie, rien de plus, rien de moins. That's it ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-petit-tresor.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Nell 09/01/2011 12:17


Tu te protèges et tu as raison. Après la claque de l'échec de fiv1 je me suis promis de ne plus y croire si fort. Mais si tu continues, si on continue, c'est bien parce qu'on y croit, parce que
l'envie, le besoin, l'instinct de vouloir un jour serrer notre enfant dans nos bras reste le plus fort.
Tu avances vers la sérénité, on dirait. J'espère que ça va continuer et que ce protocole, cet essai t'apportera enfin un beau bébé. Bises


mon-petit-tresor.over-blog.com 09/01/2011 21:13



Je fais des efforts oui, et je me protège pour être plus sereine, même si j'ai une tendance à ne pas l'être et à toujours m'écouter, m'observer : il n'y a qu'à lire les articles que j'ai écrits
pour s'en convaincre... On ne se refait pas si facilement... Mais je vois que je ne suis pas la seule !!! 



Waiting Woman 04/01/2011 22:32


Est-il possible d'espérer sans y croire ? Personnellement, c'est ce que je crois que je ressens depuis que je me dirige vers la FIV après les échecs des IAC...
Une façon de se protéger, car avec les montagnes russes que subissent nos émotions, on a intérêt quand même à se forger une belle carapace...
Comme je te comprends !
Bisous


mon-petit-tresor.over-blog.com 05/01/2011 08:08



Est-il possible d'espérer sans y croire ? Grande question !!! Je crois que oui, comme
toi, je crois que j'essaye d'espérer sans trop y croire. En joignant la raison : "ne pas trop y croire" pour se protéger, en connaissance de cause de résultats incertains et "espérer" malgré
tout, parce que c'est ainsi que l'on peut avancer, parce que notre instinct nous porte à l'espoir. Comment vivrions-nous sans espoir, sans foi ? Mais tu le dis bien toi-même chère woman still
waiting, on se construit en essayant de se protéger. Il nous faut trouver un juste équilibre pour vivre la pma au mieux et continuer de vivre ...  A très vite



Cami 04/01/2011 20:50


C'est une chouette réflexion que tu nous confies là... Ca ressemble à de la sérénité, j'aime !
Et tu sais, tu dis que tu y crois moins qu'avant: je crois qu'on se lance toutes dans les premiers protocoles avec un espoir démesuré et quelque peu déraisonnable... et puis on prend des gamelles
(ou pas, bienheureuses celles qui n'en ont pas eu trop!) et l'espoir devient plus prudent. Toujours là, parce que sans lui on n'essayerait même pas. Mais plus prudent, parce que c'est une question
de survie pour nous.
Je suis certaine que tu sais que ça peut marcher, que tu veux de toutes tes forces que ça marche. C'est pas ça, y croire ? (pour moi, "y croire" ça ne veut pas dire "être sûre que...")
Bisou !


mon-petit-tresor.over-blog.com 05/01/2011 07:59



C'est très juste, en te lisant, je me revois il y a un an : j'avais le coeur gonflé de joie et d'espoir, j'y suis allée à fond, pas du tout embêtée par le protocole, trouvant ça très "gérable",
juste fatiguant, j'étais heureuse de faire tout ça, d'avoir la chance dans notre malheur de pouvoir le faire, l'ultime chance... J'ai maintenant un historique et j'ai perdu cette innocence.
Heureusement. Ce n'est pas plus mal je crois. Maintenant, j'ai une chance, une certitude que je n'avais pas, un atout que j'oublie un peut trop (par prudence justement) : "ça peut marcher",
puisque ça a marché. Je peux être enceinte. Seulement voilà, ça ne veut pas dire que "ça va marcher"... Alors prudence oui, Cami, tu as bien raison... Bonne journée !!



fabienne 04/01/2011 11:44


Ce que tu as pensé, ce que tu as écrit te fait avancer et te permet de relativiser. Ce travail sur toi vient de ton vécu, il n'a pas fallu qqs minutes pour pouvoir écrire ces mots là. Alors? c'est
une avancée formidable. Une manière de te protéger, peut-etre? En tout cas, je suis persuadée que cet état d'esprit aide à la réussite. Moins de combat pour accueillir la vie. C'est mon gygy qui me
l'a dit. Je crois en ses paroles et ses années d'expérience. Je te souhaite cette fiv la plus sereine possible. Nous sommes là ...


mon-petit-tresor.over-blog.com 04/01/2011 13:32



j'ai souvent du mal à avoir du recul sur moi-même, je fais un pas en avant et deux pas en arrière, parfois un pas sur le côté (tiens, ça me rappelle une comptine de ma grand-mère). Moins de
combat pour accueillir la vie : j'aime ces paroles-là. J'ai envie d'essayer et puis aussi d'être bien dans mon corps, de privilégier le plaisir des sens et de penser un peu, juste ce qu'il faut
pour avancer, mais pas trop non plus, pour ne pas m'engluer... Merci d'être là. Bises



Serons-Nous Un Jour Parents ?

  • : Mon petit trésor (Ange)
  • Mon petit trésor (Ange)
  • : Nous le pensions, nous l'espérons encore... En attendant, nous voilà dans le petit monde de la pma...
  • Contact

Notre chemin

Après un heureux mariage en 2008, et des essais sans effets, nous n'eumes pas de nombreux enfants...

2010 : direction FIV1 en mai, puis FIV2 en sept avec un beau + mais FC à 8SA...

2011 : Rebelote avec FIV3 en janv puis TEC1 en mai. Toujours sans effets... 

2011 : fin des FIV,  projet fivDO abandonné avec opération d'un méningiome (tumeur bénigne au cerveau)

2012 : Pause et récupération

2013 : à 44 ans, retour en PMA : direction FIV DO en République Tchèque fin septembre  

À suivre : le collectif B-AMP

Un collectif et un blog pour les personnes concernées par l'infertilité, pour que l'aide médicale à la procréation évolue, pour s'informer, échanger, se rencontrer et faire évoluer les choses. B-AMP comme Blog et AMP https://collectifbamp.wordpress.com/